Cet article date de plus de douze ans.

"Concordia" : le couple français ferait partie des derniers corps retrouvés

L'identification ADN de huit dépouilles retrouvées dans le paquebot échoué près de l'île du Giglio (Italie) avait été interrompue en raison d'un contentieux juridique. Elle doit reprendre demain.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Alain et Brigitte Litzler, les parents de Mylène, portée disparue avec son compagnon depuis le naufrage du "Concordia".  (ANNE COLLIN / MAXPPP)

Un tatouage, une bague, des papiers d'identité... Voici les éléments qui auraient permis d'identifier les corps de Mylène Litzler, 23 ans, et de son compagnon, Mickaël Blémand, 25 ans, les deux derniers Français toujours portés disparus depuis le naufrage du Costa Concordia, a révélé mardi 6 mars RTL. Le couple figurerait parmi les huit corps repêchés par les secours le 22 février dernier. Ils étaient coincés à proximité du pont 4. 

Selon la radio, "l'identification formelle n'est plus qu'une question d'heure, le temps pour la justice transalpine d'obtenir les résultats des tests ADN effectués ce week-end". Originaires de Sarcelles, dans le Val-d'Oise, le couple avait embarqué à bord du paquebot le dimanche 8 janvier à Marseille pour une croisière d'une semaine en Méditerranée, rappelle RTL. La radio précise que, dans un dernier message téléphonique envoyé le soir du drame, vers 23 h 15, ils avaient annoncé à leur famille avoir enfilé des gilets de sauvetage. Ils s'apprêtaient, disaient-ils, à monter dans les canots de sauvetage.

L'identification ADN des huit corps avait été interrompue en raison d'un contentieux juridique. Elle va reprendre mercredi, a annoncé hier la famille du jeune couple. "Nous voulons récupérer nos enfants le plus rapidement possible. On attend les examens, que les corps soient identifiés", avait déclaré Hilaire Blémand, le père de Mickaël. Le Costa Concordia transportait 4 229 personnes, dont 3 200 touristes de 60 nationalités et un millier de membres d'équipage, lorsqu'il a heurté un rocher près de l'île du Giglio (Italie). La catastrophe a fait 32 morts, dont 25 ont été retrouvés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.