Mobilisation mondiale pour le blogueur condamné à 1 000 coup de fouets

La Cour suprême saoudienne a confirmé la peine de Raif Badawi, condamné à 10 ans de prison et à 1 000 coups de fouets pour insulte à l'islam. Une sentence qui émeut la communauté internationale.

L'Union européenne et les États-Unis demandent à Riyad de revenir sur la condamnation de Raif Badawi. Le blogueur, connu en Occident, a été condamné à 10 ans de prison et à 1 000 coups de fouet, 50 par semaine pendant cinq mois. Son crime ? Avoir dénoncé sur son blog, l'ultra conservatisme des autorités saoudiennes. Sa femme avait fait la tournée des capitales européennes pour obtenir de l'aide mais l'Arabie Saoudite reste inflexible.

Soutien international

Le châtiment de Raif Badawi a provoqué l'indignation de la communauté internationale.La France demande un geste de clémence et les États-Unis, l'annulation d'une punition qu'elle qualifie de "brutale". "Il n'a pas le moral, il est affaibli physiquement", confie Ensaf Haidar, la femme du blogueur, au micro de France 2. Même si "c'est dur", "ça lui fait du bien de savoir qu'on se bat pour lui dans le monde" affirme-t-elle.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation pour la libération du blogueur saoudien Raif Badawi devant l\'ambassade d\'Arabie saoudite à Vienne (Autriche) le 16 janvier 2015. 
Manifestation pour la libération du blogueur saoudien Raif Badawi devant l'ambassade d'Arabie saoudite à Vienne (Autriche) le 16 janvier 2015.  ( MAXPPP)