VIDEO. Des milliers de personnes marchent contre l'antisémitisme en mémoire de Mireille Knoll, l'octogénaire tuée à Paris

Des milliers de personnes, dont de nombreux politiques, ont défilé en mémoire de Mireille Knoll. Ce moment de recueillement a été terni par des incidents liés à la venue de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen.

Cette vidéo n'est plus disponible

Certains silences valent des cris. Une marche blanche était organisée mercredi 28 mars en hommage à Mireille Knoll, assassinée à 85 ans vendredi dernier à son domicile. Un meurtre à caractère antisémite, selon le parquet. "On est bouleversés par ce qui s'est passé. On n'est pas juifs, on est catholiques pratiquants, et on est bouleversés, donc on veut témoigner de la fraternité", explique une manifestante. "Je ne participe pas souvent à ce genre de marches, confie un jeune homme, mais là je trouvais ça un peu trop sordide et brutal. Donc, je me suis dit il faut être là."

"Ils veulent nous diviser"

Le fils de Mireille Knoll voulait le rassemblement le plus large possible pour honorer la mémoire de sa mère. "Ils veulent nous diviser, ils veulent nous faire revivre l'année 38 et 40, la haine, je pense que tous les Français, quelle que soit leur confession, leur vision politique, doivent être unis contre le terrorisme et l'antisémitisme", a déclaré Hassen Chalghoumi, imam de Drancy (Seine-Saint-Denis). Plusieurs membres du gouvernement sont en tête de cortège, d'autres politiques sont venus, toutes tendances confondues, l'écharpe tricolore en bandoulière. Mais dans le cortège, il y a aussi des tensions, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont hués dès leur arrivée. Ils seront finalement exfiltrés du cortège. Des milliers de personnes ont participé à cette marche en l'honneur de Mireille Knoll.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une banderole en mémoire de Mireille Knoll, lors de la marche blanche, le 28 mars 2018, à Paris. 
Une banderole en mémoire de Mireille Knoll, lors de la marche blanche, le 28 mars 2018, à Paris.  (MAXPPP)