VIDEO. Plus de 15 000 manifestants après la mort de Clément Méric

Les manifestations ont rassemblé 5 000 à 6 000 personnes à Paris et environ 10 000 autres en province, dans plus de soixante cortèges.

Voir la vidéo

Plus de 15 000 personnes ont manifesté, jeudi 6 juin au soir, dans toute la France en hommage au jeune militant antifasciste Clément Méric. Le jeune homme de 18 ans est mort après avoir été violemment frappé lors d'une bagarre avec des skinheads d'extrême droite, la veille à Paris. Les manifestations ont rassemblé 5 000 à 6 000 personnes à Paris et quelque 10 000 personnes en province, dans plus d'une soixantaine de cortèges, selon une source policière.

A Paris, des centaines d'antifascistes, "camarades" de la victime, se sont d'abord rassemblés en fin d'après-midi sur les lieux du drame, près de la gare Saint-Lazare, scandant "Clément, Clément, antifa !" ou "No pasaran !". Ces "antifa" ont ensuite rejoint les milliers de personnes rassemblées place Saint-Michel.

Dans le Nord, 400 personnes ont manifesté sur la Grand'place de Lille. Sur la façade du Théâtre du Nord ont été déployées des banderoles proclamant "le fascisme tue". Dans le Sud, à Toulouse, ils étaient 300 devant la préfecture. Et à Marseille, plusieurs centaines de personnes ont manifesté sur le Vieux-Port, puis vers la préfecture aux cris de "Non au fascisme, no pasaran".

Des manifestants rendent hommage au jeune militant antifasciste Clément Méric, mort après avoir été violemment frappé lors d\'une bagarre avec des skinheads d\'extrême droite la veille à Paris, le 6 juin 2013 à Toulouse (Haute-Garonne).
Des manifestants rendent hommage au jeune militant antifasciste Clément Méric, mort après avoir été violemment frappé lors d'une bagarre avec des skinheads d'extrême droite la veille à Paris, le 6 juin 2013 à Toulouse (Haute-Garonne). (PASCAL PAVANI / AFP)