Air cocaïne : vers une crise diplomatique entre la France et la République dominicaine ?

En direct de Saint-Domingue (République dominicaine), Fanny Lothaire revient sur les risques encourus par la France et les Français depuis l'exfiltration des deux pilotes jugés dans l'affaire dite d'Air cocaïne.

FRANCE 3

Le gouvernement français a rappelé que les deux pilotes français, condamnés à 20 ans de prison dans l'affaire dite d'Air cocaïne et qui ont fui Saint-Domingue (République dominicaine), ne seraient pas extradés. "Pour le ministère public c'est une preuve supplémentaire qu'on se joue un petit peu de la justice dominicaine et qu'elle n'est pas assez ferme, qu'on peut fuir à tout moment quand bon nous semble", note Fanny Lothaire, en direct de Saint-Domingue.

Plusieurs risques

"Le risque est que cette affaire se transforme en crise diplomatique et que le ministère public, le procureur, ne demande tout simplement l'annulation de l'assignation à résidence des deux Français restés à Saint-Domingue et donc leur retour en prison", poursuit la journaliste de France 2. Problème : Alain Castany, l'un des deux Français restés sur place, a eu un accident de moto il y a une dizaine de jours et risque d'être amputé de la jambe. Il a absolument besoin de repartir en France. Son retour en prison pourrait représenter un danger pour sa santé. Autre danger : à l'avenir, tous les Français qui seraient jugés en République dominicaine pourraient automatiquement être envoyés en prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pascal Fauret et Bruno Odos, lors de leur première comparution devant un tribunal de Saint-Domingue, en mars 2013, pour l\'affaire \"Air Cocaïne\". 
Pascal Fauret et Bruno Odos, lors de leur première comparution devant un tribunal de Saint-Domingue, en mars 2013, pour l'affaire "Air Cocaïne".  (ERIKA SANTELICES / AFP)