Attentat de la rue Copernic : le verdict attendu vendredi

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Dans l’affaire de l’attentat de la rue Copernic en 1980, le parquet national antiterroriste a requis la prison à perpétuité contre Hassan Diab. Le verdict est attendu vendredi 21 avril. -
Attentat de la rue Copernic : le verdict attendu vendredi Dans l’affaire de l’attentat de la rue Copernic en 1980, le parquet national antiterroriste a requis la prison à perpétuité contre Hassan Diab. Le verdict est attendu vendredi 21 avril. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - S. Neumayer
France Télévisions
France 2
Dans l’affaire de l’attentat de la rue Copernic en 1980, le parquet national antiterroriste a requis la prison à perpétuité contre Hassan Diab. Le verdict est attendu vendredi 21 avril.

Absent à son procès, pas de dernier mot de l’accusé Hassan Diab, vendredi 21 avril au matin, avant que la cour ne se retire pour délibérer, comme c’est le cas habituellement. Jeudi, les avocats de l’accusé ont plaidé son innocence. Selon eux, rien ne permet de déterminer qu’Hassan Diab se trouvait en France le 3 octobre 1980. L’accusation, elle, reconnaît de son côté que, prise séparément, chacune des charges peut paraître faible. Mais elle estime qu’ensemble, elles forment des éléments déterminants. 

L’horizon d’une extradition depuis le Canada ?

 Pour les avocats généraux, il ne fait aucun doute qu’Hassan Diab est bien le poseur de bombe de la rue Copernic. C’est pourquoi ils réclament la peine maximale : la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’un mandat d’arrêt afin que la peine soit exécutée et qu’il puisse être extradé depuis le Canada. Du côté des parties civiles, les avis sont partagés : certaines sont persuadées de la culpabilité d’Hassan Diab. D’autres attendent que justice se passe sans esprit de vengeance. Le verdict est attendu en fin de journée, explique la journaliste de France Télévisions, Sophie Neumayer, depuis le palais de justice de Paris. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.