Anesthésiste de Besançon : Frédéric Péchier sera-t-il maintenu en liberté en attendant son procès ?

Mercredi 12 juin, la cour d'appel de Besançon (Doubs) examine le cas de Frédéric Péchier. Ce médecin anesthésiste a été mis en examen pour 24 cas d'empoisonnement.

FRANCE 3

Il était présent à son audience. Mercredi 12 juin, le docteur Frédéric Péchier s'est rendu à la cour d'appel de Besançon, dans le Doubs. Mis en examen pour 24 cas d'empoisonnement, l'anesthésiste est arrivé furtivement dans la salle pour éviter les journalistes.

Il risque la prison à perpétuité

Ces faits sont passibles d'une sanction pénale à perpétuité, "raison pour laquelle l'opinion publique, mais aussi les victimes (...), ne comprennent pas pourquoi depuis le début de l'affaire le docteur Péchier est libre et placé sous contrôle judiciaire", indique la journaliste de France 3 Nathalie Perez depuis la cour d'appel de Besançon. Dans la matinée, les avocats des parties civiles ont d'abord plaidé et demandé l'incarcération du médecin. Puis, vers midi, c'était au tour de la défense. "Eux affirment qu'il n'y a aucune raison pour que leur client ne reste pas en liberté en attendant son procès", conclut Nathalie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'anesthésiste Frédéric Péchier, le 29 mars 2017, à la sortie du tribunal de Besançon (Doubs).
L'anesthésiste Frédéric Péchier, le 29 mars 2017, à la sortie du tribunal de Besançon (Doubs). (SEBASTIEN BOZON / AFP)