Incidents à Ajaccio : le responsable de la salle de prière témoigne

Ce dimanche 27 décembre, France 3 a recueilli le témoignage du responsable de la salle de prière musulmane saccagée à Ajaccio (Corse du sud).

FRANCE 3
 
Le store est fracassé, la vitre de la porte d'entrée brisée. Pour la première fois, le responsable de la salle de prière musulmane vandalisée vendredi 25 décembre à Ajaccio (Corse du sud) témoigne. Depuis deux jours, il tente de remettre de l'ordre. Ranger et nettoyer pour tenter d'effacer les traces d'une nuit de vandalisme. Malgré le choc, Abdel Mounim el Khakfioui appelle au calme et condamne toutes les formes de violence.

"On est contre ces actes de violence"

"Les gens qui ont agressé les pompiers et le policier, il faut les punir. On est contre ces actes de violence", explique-t-il au micro de France 3. Dans son appel à la paix et au vivre en ensemble, il a reçu récemment des témoignages de soutien venu de toute la ville. "Hier, des jeunes Corses sont venus nous proposer leurs services", affirme-t-il. Habituellement, la salle accueille plusieurs dizaines de fidèles. Elle devrait rester fermée encore au moins une semaine. 
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des musulmans se recueillent dans une salle de prière d\'Ajaccio (Corse du Sud), le 26 décembre 2015.
Des musulmans se recueillent dans une salle de prière d'Ajaccio (Corse du Sud), le 26 décembre 2015. (JEAN-PIERRE BELZIT / AP / SIPA)