"Les feux à Générac et à Vauvert ne sont pas fixés, il est stabilisé à Montignargues", annonce le porte-parole des pompiers du Gard

Trois cents hectares ont brûlé sur la commune de Générac, alors qu'à Vauvert, 115 hectares ont déjà été décimés, selon les dernières informations des pompiers du Gard.

Des habitants de Vauvert (Gard), face à l\'incendie, le 2 août 2019.
Des habitants de Vauvert (Gard), face à l'incendie, le 2 août 2019. (PASCAL GUYOT / AFP)

"Les feux à Générac et à Vauvert ne sont pas fixés, il est stabilisé à Montignargues. Les feux sont poussés par un mistral qui est relativement soutenu", a déclaré vendredi 2 août sur franceinfo le commandant Jacques Pagès, porte-parole des pompiers du Gard.

Trois nouveaux départs de feu ont eu lieu à Générac et dans les environs du Gard. Trois cents hectares ont brûlé à Générac, selon un communiqué du SDIS 30. Le feu particulièrement virulent. Une vingtaine de résidents ont été évacués par prévention, et trois colonnes de renfort des départements voisins sont engagées. Il n’y a pas de victimes ni de dégâts sur les habitations pour l’instant. Ce feu est indépendant du celui du mardi 30 juillet, indique les pompiers.

Dans la commune de Montignargues, la situation est stabilisée, 11 hectares ont brûlés. Enfin, dans la commune de Vauvert, au lieu-dit "Madagascar", le feu est toujours en cours de traitement. Pour l'instant, 115 hectares de forêt ont brulés. 

>> Suivez notre direct sur les incendies dans le Gard

Le commandant Pagès n'a donné aucune précision sur le bombardier d'eau qui s'est crashé alors qu'il luttait contre l'incendie. Le pilote est décédé lors de l'accident. "À 17h20, un pilote de Tracker de la Sécurité civile a perdu tragiquement la vie alors qu'il combattait courageusement l'incendie en cours", a déclaré dans un communiqué la préfecture du Gard. "Ce sera au procureur de communiquer là-dessus", a déclaré le commandant Pagès.

Plus de 530 pompiers mobilisés

Les effectifs des pompiers du Gard avaient été renforcés, ils étaient 300 pompiers, soit 100 de plus qu'au quotidien, selon le commandant Jacques Pagès. Mais cela n'a pas été suffisant pour lutter contre les feux, plus de 530 pompiers sont mobilisés actuellements dans les alentours de Générac. "Des renforts d’Occitanie, des Bouches du Rhône, de l’Ardèche et de la Drôme épaulent les sapeurs pompiers du Gard", précise la préfecture du Gard.