Un an après Lubrizol : des manifestants en quête de réponses

Il y a un an, l'usine Lubrizol, aux portes de Rouen (Seine-Maritime), partait en fumée. Samedi 26 septembre, des centaines de manifestants réclamaient des sanctions et de la transparence.

franceinfo

Un an après la catastrophe de Lubrizol (Seine-Maritime), les Rouennais attendent toujours des réponses. Comment un tel incendie a-t-il pu se déclarer ? Quelles conséquences pour les populations concernées ? "Nous ne sommes pas des enfants. Nous ne sommes pas idiots. On doit pouvoir savoir ce qu'il s'est passé le jour de la catastrophe", peste une manifestante, samedi 26 septembre. Malgré le contexte sanitaire, plus d'un millier de personnes se sont rassemblées dans les rues de Rouen.

"Pas à l'abri d'un petit Beyrouth à Rouen"

La crainte d'une nouvelle catastrophe est bien réelle. "On n'est pas à l'abri d'un petit Beyrouth à Rouen avec des stockages de produits dangereux sur toute la zone portuaire", s'alarme Gérald Le Corre, membre du collectif Lubrizol. Dans le cortège, syndicats, associations de défense de l'environnement ou encore riverains font cause commune. "Nous restons mobilisés pour connaître toute la vérité sur cette affaire", a clamé Pierre-Emmanuel Brunet, président de l'association "Rouen Respire", dans le journal de 23 Heures de franceinfo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants dans le cortège à Rouen, le 26 septembre 2020, un an après l\'incendie de l\'usine Lubrizol.
Des manifestants dans le cortège à Rouen, le 26 septembre 2020, un an après l'incendie de l'usine Lubrizol. (LOU BENOIST / AFP)