Sites Seveso : les établissements concernés sont-ils suffisamment contrôlés ?

Publié
Sites Seveso : les établissements concernés sont-ils suffisamment contrôlés ?
franceinfo
Article rédigé par
E. Pelletier, B. Thomas, C. Terraille, N. Fleury, F. Badaire, V. Piffeteau, O. Pergament - franceinfo
France Télévisions

Après les explosions qui ont touché une usine de Bergerac (Dordogne) classée Seveso, mercredi 3 août, un incendie s'est déclenché sur un autre site Seveso, cette fois-ci situé dans le Bas-Rhin. De quoi interroger sur la sécurité de ces établissements.

Ils sont de retour sur le site d'Eurenco à Bergerac (Dordogne), après les explosions dans un hangar qui ont fait huit blessés dont un grave, mercredi. Les employés de cette usine de poudre ont repris le travail jeudi matin. Les autorités assurent que le risque est désormais écarté dans cet établissement classé Seveso. Il en existe 1 301 de la sorte en France, dont 692 très sensibles. 

Le Sénat avait alerté sur le manque d'inspecteurs

Selon les chiffres du ministère de la Transition Écologique, 2 197 inspections ont été réalisées dans des sites de ce type l'année dernière. Incendies, explosions, fuites de produits dangereux : depuis 10 ans, le nombre de ces incidents est en hausse en France. Sur les 78 constatés en 2021, 6 ont été considérés comme majeurs. Après la catastrophe de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) en 2019, des sénateurs avaient tiré le signal d'alarme et alerté sur le manque d'inspecteurs dans le pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.