Grèce : des feux préventifs pour éviter les incendies dévastateurs de l'été

La Grèce projette d'allumer des feux avant la saison des incendies, afin que ces derniers n'aient plus assez de végétation pour se nourrir. Une expérience concluante a été menée pendant deux ans sur l'île grecque de Chios.
Article rédigé par Angélique Kourounis
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Incendie dans la forêt de Dadia, en Thrace (Grèce), le 28 juillet 2022 (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO VIA AFP)

Comment faire en sorte d'éviter que chaque année des milliers d'hectares de forêt brûlent en Grèce? En 2021, 56 000 hectares étaient partis en fumée en dix jours, trois personnes étaient mortes, et à l'été 2022, l'Europe, dont la France, était venue au soutien des pompiers grecs dans leur lutte contre les incendies toujours dévastateurs. 

Afin d'endiguer la portée de ces incendies violents, l'antenne grecque du Fonds mondial pour la nature (WWF) a planché sur un projet qui peut paraître déroutant de prime abord : déclencher des feux contrôlés pour aider le pays à éviter les incendies de forêt annuels, alimentés par le changement climatique. Le principe est simple : éviter à tout prix que le feu ait de quoi se nourrir quand il apparaît. Selon l'antenne grecque du WWF, il faudrait donc allumer des feux contrôlés, en amont de la saison des incendies, c'est-à-dire avant les 100 jours de haut danger, soit de juin à septembre.

Un projet pilote a été mené durant deux ans sur Chios, une île en mer Égée, proche des côtes turques. Lors de cette expérimentation, supervisée par des spécialistes forestiers, des volontaires et des responsables locaux, 40 hectares ont été brûlés dans neuf parcelles d'échantillonnage, avec une végétation différente à chaque fois. Les résultats sont plus que concluants, selon une chercheuse à l'Institut d'Etat des écosystèmes forestiers méditerranéens. 

"Les feux contrôlés ont, en fait, fait diminuer la masse combustible, enrichi le sol, sans conséquence négative pour la flore et, ce qui est important, augmenté la biodiversité".

Evi Korakaki, chercheuse à l'institut d'Etat des écosystèmes forestiers méditerranéens

à franceinfo

Le coordinateur au WWF de l'action contre les incendies de forêt, Elias Tziritis, estime que jusqu'à présent, la Grèce s'est trop concentrée sur le combat des feux et non sur leur prévention. "Des incendies dirigés sont pratiqués dans le reste de l'Europe depuis 20 à 30 ans", rappelle le chercheur, notamment au Portugal, dans le sud de la France, en Catalogne et en Suède.

L'expérience réussie sur l'île de Chios va désormais servir de base à un projet de loi. Il sera prochainement soumis au gouvernement grec.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.