Incendie mortel de Strasbourg : les deux hommes placés en garde à vue ont été remis en liberté

Ils ont été libérés "faute d'indices graves ou concordants suffisants justifiant en l'état leur déferrement", précise la procureure de la République.

Des pompiers stationnés devant un immeuble incendié de Strasbourg (Bas-Rhin), le 27 février 2020.
Des pompiers stationnés devant un immeuble incendié de Strasbourg (Bas-Rhin), le 27 février 2020. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Deux hommes ont été remis en liberté après leur garde à vue, vendredi 28 février, dans l'enquête sur l'incendie de Strasbourg (Bas-Rhin) qui a fait cinq morts et sept blessés. Ces deux personnes avaient été interpellées à proximité de l'immeuble sinistré, dans la nuit de mercredi à jeudi, et depuis, ils étaient entendus pour déterminer leur éventuelle participation aux faits.

"Les deux hommes gardés à vue ont été remis en liberté faute d'indices graves ou concordants suffisants justifiant en l'état leur déferrement", a déclaré la procureure de la République de Strasbourg Yolande Renzi dans son communiqué.

Dès jeudi soir, le parquet de Strasbourg avait spécifié dans un communiqué que les premières observations tendaient "à écarter l'hypothèse d'une simple défaillance électrique", suggérant donc la possibilité d'une piste criminelle. Cette option avait été confirmée par une seconde expertise, motivant la prolongation de la garde à vue des deux hommes, vendredi matin.