Explosion de l’usine AZF : une longue bataille judiciaire

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Explosion de l’usine AZF : une longue bataille judiciaire
France 2
Article rédigé par
T. Franceschet - France 2
France Télévisions

À la suite de l’explosion de l’usine AZF, le 21 septembre 2001, il a fallu des années aux habitants pour obtenir réparation.

21 septembre 2001. Il est 10h17 quand l’usine AZF explose à Toulouse (Haute-Garonne), faisant 31 morts et des milliers de blessés. Des immeubles sont soufflés. Il s’agit de la plus grande catastrophe industrielle française depuis 1945. L’usine d’engrais manipule des produits chimiques. Un mélange accidentel de chlore et de nitrate d’ammonium serait à l’origine de l’explosion d’un hangar. AZF ne rouvrira jamais. 

Trois procès 

Mais rapidement, la responsabilité de l’entreprise est mise en cause. Il y aurait eu des négligences. Son PDG est mis en examen pour homicides involontaires. S’engage alors une longue bataille judiciaire. Il y aura trois procès. En 2017, la cour d’appel de Paris condamne définitivement le PDG à 15 mois de prison avec sursis pour homicides involontaires et l'entreprise Grande Paroisse à 225 000 euros d’amende. 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Explosion de l'usine AZF de Toulouse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.