Sarcelles : les explosifs retrouvés dans la voiture où a été aperçu Redoine Faïd étaient des faux

En juillet, quelques semaines après l'évasion du braqueur, la police avait découvert des engins explosifs ainsi que des systèmes de mise à feu. 

Photo de Redoine Faïd sur le site d\'Interpol en 2013.
Photo de Redoine Faïd sur le site d'Interpol en 2013. (ALEXANDER ROTH-GRISARD / MAXPPP / MAXPPP)

Les explosifs retrouvés sous forme de pains de plastic dans la voiture où a été aperçu Redoine Faïd, à Sarcelles (Val d'Oise), en juillet, étaient des faux, a appris franceinfo de source proche du dossier. Les systèmes de mise à feu qui les accompagnaient étaient, eux, bien réels.

Le braqueur, qui s'est évadé le 1er juillet par hélicoptère de la prison de Réau en Seine-et-Marne, a été aperçu sur les images de vidéosurveillance du parking d'un centre commercial de Sarcelles le 24 juillet. Les analyses ADN ont confirmé que le fugitif était bien à bord du véhicule, accompagné de son frère aîné.

Condamné à 25 ans de prison en avril

Dans son évasion, Redoine Faïd a été aidé de deux hommes armés et équipés de disqueuses, qui avaient, auparavant, pris en otage un pilote d'hélicoptère. Ils se sont ensuite servis de l'appareil pour aider le braqueur multirécidiviste à quitter l'établissement.

Redoine Faïd a été condamné en avril 2018, en appel, à 25 ans de réclusion pour avoir organisé, en 2010 un braquage raté à la suite duquel une policière municipale a été tuée par les malfaiteurs en fuite.