Enlèvement de Mia : sa mère, Lola Montemaggi, est une adepte des théories complotistes et antisystèmes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Enlèvement de Mia : la mère de la petite fille, adepte de théories complotistes et antisystème
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Lola Montemaggi, la mère de la petite Mia, a adhéré peu à peu aux théories d'un groupuscule complotiste et antisystème. Elle est suspectée de l'avoir commandité l'enlèvement de sa fille. D'autres adeptes de ces théories du complot sont suspectés d'avoir organisé l'enlèvement.

"Il n'y a pas de lois au-dessus de nous, à part les lois universelles. Il n'y a pas les lois de l'État", peut-on entendre dans un message audio posté par Lola Montemaggi, la mère de la petite Mia. La jeune femme avait depuis peu rejoint un groupuscule complotiste et antisystème. Les équipes de France Télévisions se sont procurées leurs échanges sur l'application Telegram. Tout commence en novembre 2020. À cette époque, Lola Montemaggi est déjà convaincue qu'il existe un réseau pédophile au sein du gouvernement. Mais sous l'influence de ce nouveau groupe, elle va aller beaucoup plus loin.

"Les êtres souverains"

Alice est la femme à l'origine de ce groupuscule. Elle élève ses deux enfants dans un fourgon dont elle a retiré la plaque d'immatriculation. Elle partage aussi ses idées sur son compte Facebook suivi par plus de 30 000 personnes. Ses théories sont très proches de celles d'une mouvance appelée "Les êtres souverains". "Ils tendent à remettre en cause la réalité de l'État dans lequel ils vivent : ils remettent en cause les institutions, la justice, la police, tout type d'administration", explique Tristan Mendès-France, spécialiste des théories du complot.

Lola Montemaggi adhère à ces théories au fil des semaines. Elle évoque les problèmes qu'elle rencontre avec sa fille, placée chez sa grand-mère. Une femme lui conseille de s'enfuir avec sa fille et une autre lui suggère de se rapprocher de Rémy Daillet, un gourou adepte des théories conspirationnistes d'extrême-droite. Il est soupçonné d'avoir organisé l'enlèvement de la petite Mia. Lola Montemaggi est suspectée de l'avoir commandité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.