Cet article date de plus de six ans.

Ce que l'on sait de l'enlèvement du petit Rifki

Rifki, 4 ans, a été enlevé samedi vers 14 heures. Il a été retrouvé sain et sauf dans un train en Gironde, dimanche. Son ravisseur présumé a été interpellé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le petit Rifki est accompagné par des gendarmes en gare de Libourne (Gironde), le 16 août 2015, après avoir été enlevé pendant plus de 25 heures par un ravisseur. (MAXPPP)

Il aura disparu pendant un peu plus de vingt-quatre heures. Un enfant de 4 ans enlevé à Rennes (Ille-et-Vilaine), samedi 15 août, a été retrouvé sain et sauf en Gironde, dimanche, tandis que son ravisseur présumé a été interpellé et placé en garde à vue. Une alerte enlèvement avait été déclenchée dimanche matin, à 7 heures, pour tenter de retrouver au plus vite le petit garçon.

Que s'est-il passé ?

Selon le procureur de la République de Rennes, Thierry Pocquet-du-Haut-Jussé, la mère de Rifki a raconté aux policiers qu'elle avait fait la connaissance d'Ahmed, le suspect, il y a quelques jours, chez la personne qui l'héberge dans la capitale bretonne.

Samedi, vers 14 heures, Rifki se trouve sur la place de la mairie de Rennes, en compagnie de sa mère, de son oncle, de leur hôte et du suspect. Ahmed aurait alors profité du fait que l'oncle et l'hôte avaient le dos tourné pour emmener l'enfant "chercher des boissons". C'est en ne les voyant pas revenir que la mère de Rifki s'est inquiétée, et qu'elle s'est lancée à leur recherche.

Un petit garçon de 4 ans enlevé à Rennes

Pourquoi l'alerte a-t-elle été donnée tardivement ?

La mère et l'oncle de l'enfant ont tardé à prévenir la police. "Ils ont cherché pendant toute l'après-midi. Ils ont pensé qu'ils pourraient le trouver par leurs propres moyens", a expliqué le procureur de la République. Ce n'est qu'en fin de journée qu'ils se sont rendus au commissariat. Le temps d'effectuer des vérifications, l'alerte a été diffusée dimanche matin à 7 heures.

Comment Rifki et son ravisseur ont-ils été retrouvés ?

Dimanche après-midi, vers 15h30, le parquet a annoncé que le petit Rifki avait été retrouvé sain et sauf à Libourne (Gironde), près de Bordeaux, alors qu'il se trouvait dans un TGV. Son ravisseur présumé, lui, a été interpellé et placé en garde à vue.

C'est un passager du train Paris-Bordeaux qui a alerté la police après avoir reconnu l'enfant, dont la photo circulait depuis le début de journée. "Lorsque le TGV est arrivé à Libourne, on a bloqué les portes afin que personne ne puisse sortir du train, a expliqué un porte-parole de la SNCF. Les contrôleurs ont été prévenus afin de faciliter le travail des gendarmes. L'individu a été interpellé en voiture 18 à 14h26, l'enfant était avec lui."

Le ravisseur présumé a-t-il expliqué son geste ?  

Pour le moment, l'homme interpellé n'a pas donné les raisons de son geste. Placé en garde à vue à Bordeaux, il a été auditionné dans la soirée, avant d'être transféré à Rennes. Selon l'article 224-1 du code pénal, il risque trente ans de réclusion criminelle pour enlèvement d'un mineur de moins de 15 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enlèvements

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.