Immeubles effondrés à Marseille : un élu de Paca propriétaire d'un logement détruit présente sa démission

Le président de la Région, Renaud Muselier, aurait réservé sa décision "en attendant celle de la justice".

Des pompiers inspectent, le 8 novembre 2018, les décombres d\'un immeuble effondré rue d\'Aubagne, à Marseille.
Des pompiers inspectent, le 8 novembre 2018, les décombres d'un immeuble effondré rue d'Aubagne, à Marseille. (GERARD JULIEN / AFP)

Il assure n'avoir rien pu faire pour empêcher l'effondrement de l'immeuble du 65 rue d'Aubagne à Marseille, qui a fait huit morts la semaine dernière. Dans un communiqué de presse publié mardi 13 novembre sur Twitter, Xavier Cachard, vice-président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, propriétaire d'un logement de l'immeuble effondré et par ailleurs avocat de la copropriété, indique avoir présenté sa démission auprès du président de Région, Renaud Muselier, "afin d'éviter tout amalgame". Il indique que ce dernier a "décidé de réserver sa décision en attendant celle de la justice".

Dans son communiqué, Xavier Cachard revient sur les vérifications menées dans l'immeuble les jours précédant le drame. Il rappelle ainsi que des travaux avaient été menés le 18 octobre dans un appartement immédiatement après avoir été déclaré en état de péril. Une semaine plus tard, une expertise judiciaire s'est tenue, indique-t-il, sans que l'expert ne décèle de risques pour les habitants.

"Si deux experts judiciaires différents et indépendants n'ont pas été en mesure d'anticiper l'efondrement de l'immeuble, comment, moi qui ne suis pas un professionnel de l'immobilier, aurais-je pu le faire ?", interroge-t-il.