Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "Je ne veux pas imaginer mon fils adolescent toute ma vie", dit la maman de Lucas Tronche, disparu à 15 ans en 2015

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
VIDEO. "Je ne veux pas imaginer mon fils adolescent toute ma vie", dit la maman de Lucas Tronche, disparu à 15 ans en 2005
Article rédigé par
France Télévisions

Nathalie et Eric Tronche, les parents du jeune Lucas, disparu dans le Gard en 2015, ne savent toujours pas ce qui est arrivé à leur fils. Le nom de Nordahl Lelandais, principal suspect dans l’affaire de la disparition de la petite Maëlys, est évoqué pour ce cas non élucidé… Extrait du magazine "19h le dimanche" du 14 janvier.

L'ombre de Nordahl Lelandais, principal suspect dans l’affaire de la disparition de la petite Maëlys plane sur d’autres cas non élucidés dans les régions qu’il fréquentait. Des investigations sont notamment en cours pour étudier son éventuelle implication dans l'affaire Lucas Tronche, un adolescent de 15 ans disparu dans le Gard, à Bagnols-sur-Cèze, le 18 mars 2015.

Evidemment, la fugue du jeune garçon reste envisagée. Alors, avait-il envie de partir, demande le magazine "19h le dimanche" à ses parents Nathalie et Eric ? "Il y a des moments où il était triste. Il y a des choses comme cela qu’on ressasse, dit la maman. On se demande ce qu’il avait. Eric avait aussi l’impression que les derniers temps, le soir, il restait un peu derrière nous quand on commençait à regarder le film. Il traînait avant de monter…"

"On ne peut pas s’empêcher de culpabiliser"

"On se demande s’il ne voulait pas nous parler de quelque chose... On a des regrets, vous savez, poursuit Nathalie Tronche. Ça fait partie des choses qui sont difficiles à vivre. Chaque jour, on y pense en se disant qu’on aurait dû faire ça, que j’aurais dû lui demander comment ça allait. J’aurais peut-être dû m’occuper plus de lui. J’étais trop surchargée : travailler, avoir trois enfants, tenir la maison… On ne peut pas s’empêcher de culpabiliser, de se remettre en cause."

"Cela sera comme ça toute notre vie… On se le dit…" ajoute Eric Tronche. "Oh non, j’espère que ce ne sera pas le cas, dit la maman de Lucas. Je ne veux pas imaginer mon fils adolescent toute ma vie." La police a lancé un nouvel appel à témoin il y a plusieurs semaines. D’autre part, les parents animent l’association Retrouvons Lucas avec le numéro 06 48 36 05 01 pour toute communication d’information importante.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.