Procès Lelandais : les parents d'Arthur Noyer lancent un appel à l'État pour permettre à leurs proches d'assister aux audiences

Le procès de Nordahl Lelandais, accusé du meurtre d'Arthur Noyer, doit s'ouvrir le 3 mai à Chambéry. La famille du jeune militaire habite à Bourges et demande à pouvoir dépasser les limites de déplacement liées au Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Cécile et Didier Noyer, les parents d'Arthur Noyer, en 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

"Qu'on laisse les proches d'Arthur dépasser les 30 kilomètres", réclament les parents d'Arthur Noyer à deux semaines de l'ouverture du procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de leur fils. Dans une lettre que France Bleu Pays de Savoie a pu consulter, la famille lance un appel à l'État.

Ils réclament "l'indulgence"

Les parents du jeune militaire vivent à Bourges, rappelle France Bleu, alors que le procès doit s'ouvrir le 3 mai à Chambéry. "Notre lieu de vie, tout notre réseau amical est loin de Chambéry. On est à cent lieux des limitations de kilomètres autorisées par le contexte Covid", explique Didier Noyer. Le père d'Arthur insiste sur le besoin de ne pas se retrouver "seuls, isolés".

"Les copains d'Arthur et de Quentin son frère. Ce n'est pas en les bloquant qu'ils vont pouvoir faire leur travail de deuil", ajoute-t-il, réclamant "l'indulgence".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.