Affaire Fiona : la mère souhaite être hypnotisée pour retrouver le corps de sa fille

Cécile Bourgeon et son ex-compagnon, condamnés en février à vingt ans de prison, se sont pourvus en cassation. Fiona, 5 ans, a été tuée en 2013 et son corps n'a jamais été retrouvé.

Les dossiers de l\'affaire Fiona à la cour d\'assises de la Haute-Loire, au Puy-en-Velay, le 29 janvier 2018.
Les dossiers de l'affaire Fiona à la cour d'assises de la Haute-Loire, au Puy-en-Velay, le 29 janvier 2018. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

"Notre cliente souhaite simplement apporter une sépulture décente à sa fille." Cécile Bourgeon, condamnée en février à 20 ans de prison pour "coups mortels aggravés" à l'encontre de la petite Fiona, souhaite avoir recours à l'hypnose pour retrouver le corps de sa fille, indiquent ses avocats au Parisien samedi 5 mai.

Malgré les importants moyens déployés, le cadavre de l'enfant de 5 ans, disparu en mai 2013, n'a jamais été localisé. Cécile Bourgeon et son ex-compagnon, Berkane Makhlouf, affirment l'avoir enterré dans une forêt, mais n'ont jamais été en mesure de le retrouver fautes de souvenirs précis. Ils ont tous deux été condamnés le 11 février à vingt ans de réclusion par la cour d'assises de la Haute-Loire, et ont chacun formé un pourvoi en cassation.

Reste que la démarche souhaitée par la mère de la petite Fiona a peu de chances d'aboutir. Le Parisien rappelle que la jurisprudence de la Cour de cassation considère que les témoignages recueillis sous hypnose ne sont pas recevables.