Affaire Daval : Gray, une ville sous le choc

Depuis les aveux de Jonathann Daval, c’est toute la ville de Gray (Haute-Saône), où habitait le couple, qui est sous le choc. De nombreux habitants découvrent avec stupeur la part d’ombre de celui que beaucoup ont soutenu ces derniers mois. Certains se sentent trahis.

FRANCE 2

C’est une population sidérée qui s’est réveillée ce matin du 31 janvier. Après trois mois de doutes, de rumeurs et d’angoisse, les aveux de Jonathann Daval ne sont pas ceux qu’ils attendaient. Beaucoup n’avaient pas imaginé que son mari pouvait être impliqué. "Il y a eu toujours un doute, mais devant l’attitude de ce jeune homme, le doute disparaissait. Il me paraissait vraiment très, très, très touché de la mort de son épouse", explique un habitant.

Ses collègues abasourdis

Un sentiment de trahison après la mobilisation exceptionnelle d’une commune entière : 10 000 personnes derrière lui lors d’une marche blanche. Incompréhensible aussi pour ceux qui le côtoyaient au quotidien, comme ses collègues et celui qui l’employait depuis 11 ans. Il faudra encore beaucoup de temps a Gray (Haute-Saône) pour faire son deuil et tourner la page d’un drame qui a tourné toute une commune dans la psychose.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes montent la garde devant le domicile de Jonathann Daval, le 29 janvier 2018, à Gray-la-Ville (Haute-Saône), lors d\'une perquisition.
Des gendarmes montent la garde devant le domicile de Jonathann Daval, le 29 janvier 2018, à Gray-la-Ville (Haute-Saône), lors d'une perquisition. (MAXPPP)