Cet article date de plus de six ans.

Deux interpellations à Saint-Denis après les tirs de Kalachnikov à Marseille

Une semaine après une matinée violente à la Castellane, deux hommes ont été arrêtés en Seine-Saint-Denis. Ils seraient impliqués dans les tirs entendus avant la visite du Premier ministre à Marseille.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Après des tirs de Kalachnikov, la police avait investi la cité de la Castellane, le 9 février © MaxPPP)

Les deux hommes ont été interpellés dimanche à Saint-Denis dans le cadre de l’enquête ouverte après la matinée effrayante vécue le 9 février par les habitants de la Castellane, une cité sensible des Quartiers nord de Marseille connue pour abriter du trafic de drogue. Les deux jeunes gens arrêtés seront transférés d’ici ce lundi soir à Marseille, selon  La Provence . Leur degré d’implication possible dans la série de tirs de Kalachnikov qui avaient secoué la cité, sans faire de blessés, n’a pas été précisé. Et aucun détail sur leur domIciliation n'a encore été donné. 

A LIRE AUSSI ►►►Marseille : coups de feu à la Castellane, quartier bouclé

Aucune poursuite pour le moment 

Lundi dernier, des habitants avaient alerté leur maire de secteur et la police, après avoir vu des hommes armés dans la cité. Le groupe avait ensuite visé un véhicule de police venu répondre à l’alerte. Ces tirs étaient intervenus quelques heures avant la visite du Premier ministre, Manuel Valls, à Marseille.

A LIRE AUSSI ►►►Samia Ghali : "Les gens vivent à la Castellane avec la peur au ventre"

Lors de l’enquête, les policiers ont retrouvé sept Kalachnikovs et plusieurs kilos de cannabis dans un appartement de la cité de la Castellane. Les quatre occupants du logement ont été placés en garde à vue, puis relâchés, sans qu’aucune charge ne soit retenue contre eux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.