Attentats : deux "planques" localisées à Bobigny et Alfortville

Les enquêteurs ont pu localiser une "planque" louée par l'un des terroristes impliqués dans les attentats de Paris. C'est le GPS d'une voiture abandonnée qui les a conduit dans cet appartement de Bobigny. Deux chambres d'hôtel ont par ailleurs été réservées à Alfortville, tout près de Paris.

(Bris de vitres en provenance d'une des voitures de location des terroriste, retrouvée à Montreuil. © Maxppp)

Une "planque" a été localisée à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, dans la cité de l’Abreuvoir : un appartement loué par l’un des terroristes Brahim Abdeslam, terroriste qui est mort boulevard Voltaire et qui est un des frères de Salah Abdeslam. Selon les enquêteurs, plusieurs membres des commandos impliqués dans les attentats y ont séjourné dans les jours qui ont précédé les attaques, du 10 au 17 novembre précisément.

C'est là que les explosifs auraient été fabriqués, selon une hypothèse privilégiée par les enquêteurs. Mais il n'y a pas de trace d'explosifs dans l'appartement.

C’est le GPS d’une voiture Seat abandonnée par les suspects qui a permis de localiser l’endroit. Sur place, dès dimanche soir, les enquêteurs n’ont pas retrouvé d’armes mais des téléphones portables et des puces. Du matériel téléphonique qui est en cours d’exploitation.

Deux chambres d'hôtel louées à Alfortville 

Par ailleurs,  les enquêteurs ont découvert que les terroristes avaient utilisé deux chambres d'hôtel à Alfortville (94), comme base arrière. Des restes de nourriture ont été retrouvés dans les chambres, ainsi que des traces ADN qui sont en cours d'exploitation. Les enquêteurs ont par ailleurs saisi le disque dur de la réception de l'hôtel.

C'est Salah Abdeslam, le terroriste toujours recherché, qui a loué la chambre. Et, selon nos informations, six membres du commando auraient séjourné dans cet hôtel, deux jours avant de perpétrer le massacre.

Deux jours avant les attentats, ils étaient a priori au moins deux dans les chambes, lui et son frère Brahim. Les lits étaient relevés, comme pour faire de la place, deux verres et deux brosses à dents ont été retrouvés, les traces d'ADN sont en train, là aussi, d'être exploitées.

Une voiture retrouvée dans le XVIIIe

Une Renault Clio a été retrouvée place Albert-Kahn, dans le XVIIIe arrondissement de Paris .Une voiture quasi vide dans laquelle les enquêteurs ont retrouvé seulement un mouchoir et un emballage de nourriture.

Dans son communiqué revendiquant les attentats de vendredi, Daech parlait d'une "cible " dans le XVIIIe arrondissement, l'attaque n'a pas eu lieu, mais le XVIIIe a aussi pu être un point de chute, on peut noter que ce quartier nord de Paris n'est pas très loin du Stade de France, on ne sait toujours pas comment les trois kamikazes du Stade de France sont arrivés près du Stade.

 

A LIRE AUSSI :

►►► En direct : suivez les dernières informations sur le Live de France Info

►►► Raids aériens français sur la Syrie