VIDEO. Des failles dans le suivi judiciaire de Chérif Kouachi

Une faille a été découverte dans le suivi judiciaire de Chérif Kouachi. Une équipe de France 2 revient sur cette découverte.

FRANCE 2

Une faille dans le suivi judiciaire de Chérif Kouachi a été découverte. Après avoir purgé une peine de prison, le cadet des frères Kouachi était en 2011 sous contrôle judiciaire strict. Il devait pointer au commissariat toutes les semaines, ce qui ne l'a pas empêché de se rendre à Oman en juillet 2011 et peut-être au Yémen avec son frère Saïd, pendant une vingtaine de jours. Mais à cette époque, il avait l'interdiction de quitter la France et était sous contrôle judiciaire pour la tentative d'évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, le cerveau de l'attentat du RER B en 1995.

Des questions subsistent

Pendant deux semaines, Chérif Kouachi ne s'est donc pas présenté au commissariat de Gennevilliers comme il en avait l'obligation. Ce non-respect du contrôle judiciaire a pourtant été signalé par les policiers au parquet de Nanterres. À son retour en France, Chérif Kouachi n'a pas non plus été sanctionné, alors qu'il était bien connu des magistrats anti-terroristes.

Le JT
Les autres sujets du JT