Infirmière tuée au CHU de Reims : la contre-expertise confirme l'irresponsabilité pénale du suspect

Le 22 mai 2023, un homme avait tué Carène Mezino, infirmière de 37 ans, et grièvement blessé une secrétaire médicale.
Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Champagne-Ardenne
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'entrée du CHU de Reims (Marne), le 23 mai 2023. (STEPHANIE JAYET / MAXPPP)

Un an après la mort de Carène Mezino, infirmière au CHU de Reims, la contre-expertise réclamée par sa famille confirme l'irresponsabilité pénale du suspect, rapporte mardi 21 mai France Bleu Champagne-Ardenne. Le juge d'instruction en a informé ce mardi la famille de la victime et son avocat Me Didier Seban. Le 22 mai 2023, un homme avait agressé au couteau deux salariées du CHU de Reims. Il avait tué l'infirmière de 37 ans et grièvement blessé une secrétaire médicale.

La contre-expertise confirme la première expertise psychiatrique, qui considère comme irresponsable pénalement le suspect et décrit une abolition du discernement au moment des faits. Franck F. est atteint de troubles psychiatriques, diagnostiqué schizophrène paranoïaque. Il a été mis en examen pour assassinat et tentative d’assassinat dans ce dossier. Actuellement en détention provisoire, il est pris en charge dans une unité pour malades difficiles à Villejuif, dans le Val-de-Marne.

"Nous considérons que le choix de l'auteur des faits de ne pas prendre son traitement médical constitue une faute lourde", a déclaré maître Didier Seban, qui a demandé une nouvelle expertise psychiatrique. Il envisage aussi d'engager la responsabilité de l'État pour faute lourde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.