Chute de 30% des ventes de plats cuisinés surgelés en France

Elles ne montrent aucun signe de redressement à court terme, selon la firme d'études de marché SymphonyIRI.

Une responsable du rayon surgelés du supermarché Super U de Wittelsheim (Haut-Rhin) retire les plats à base de viande de la marque Findus, le 13 février 2013.
Une responsable du rayon surgelés du supermarché Super U de Wittelsheim (Haut-Rhin) retire les plats à base de viande de la marque Findus, le 13 février 2013. (MAXPPP)

C'est une conséquence du scandale de la viande de cheval. En France, les ventes de plats cuisinés surgelés à base de viande, comme les lasagnes, ont chuté de près de 30% et ne montrent aucun signe de redressement à court terme, a indiqué lundi 4 mars la firme d'études de marché SymphonyIRI.

Du 11 au 17 février, soit peu après la découverte de viande de cheval dans des lasagnes surgelées au Royaume-Uni, les ventes de plats surgelés à base de viande comme les moussakas et les hachis parmentiers ont baissé de 26% par rapport à la semaine comparable de 2012. Elles ont encore diminué de 28% la semaine suivante, selon les données collectées auprès de plus de 6 000 supermarchés en France.

Le sentiment de peur quant à la composition des produits alimentaires ne peut que durer, compte tenu de l'attention que les médias y portent et de l'expansion géographique et technologique de la crise, a expliqué Jacques Dupré, directeur des études de SymphonyIRI. Ce dernier a précisé que les ventes de plats à base de poisson s'étaient stabilisées, et que celles de pizzas avaient augmenté de 2%.