Mila visite la Grande Mosquée de Paris et prône "l'apaisement"

La jeune femme, harcelée après des insultes contre l'islam, a été reçue jeudi à la Grande Mosquée de Paris par son recteur Chems-eddine Hafiz.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Mila en visite à la Grande Mosquée de Paris, le 8 juillet 2021. (JOEL SAGET / AFP)

Au lendemain de la condamnation de onze jeunes qui l'avaient harcelée sur les réseaux sociaux après sa vidéo polémique sur l'islam, Mila, 18 ans, a visité jeudi 8 juillet la Grande Mosquée de Paris en compagnie de son recteur, Chems-eddine Hafiz. La jeune femme a souhaité que sa présence dans ce lieu de culte soit "apaisante pour tout le monde".

Début 2020, sur Instagram, Mila avait riposté rageusement à un homme qui l'insultait "au nom d'Allah". Elle avait alors utilisé des termes injurieux contre l'islam. Depuis, elle est menacée de mort, cyberharcelée, déscolarisée et vit sous protection policière.

"Le fait qu'elle vienne ici est source d'espoir"

Chems-eddine Hafiz souligne lui que l'"islam est une religion que, bien évidemment, il y a lieu de respecter". Mais pour lui, Mila, qu'il a tutoyée et envers laquelle il a multiplié égards et gestes d'affection, "a eu des mots durs dans un contexte particulier", celui d'un harcèlement en ligne. Pour lui, "il y a eu à un moment un incident malheureux mais le fait qu'elle vienne ici est source d'espoir".

"La mosquée de Paris est un lieu ouvert à tout le monde. On veut lui montrer réellement ce qu'est l'islam", souligne le recteur. Mila a insisté sur son "plaisir" pendant cette "visite amicale" sous les auspices du recteur, ami et confrère de barreau de son avocat, Richard Malka. C'est une "marque de paix très importante pour moi", a-t-elle souligné, en recevant du recteur un Coran à la couverture rose.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Mila

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.