Affaire Mila

Résumé de la rubrique

Le 21 juin, doivent être jugées à Paris treize personnes, accusées d'avoir cyberharcelé, voire menacé de mort, Mila, adolescente de 18 ans. Agés de 18 à 30 ans et originaires de toute la France, les prévenus, pour la plupart sans antécédents judiciaires, comparaissent tous pour harcèlement en ligne. Certains sont également renvoyés pour menaces de mort et l'un d'eux pour menace de crime. Mila est une jeune femme de 18 ans qui est placée sous protection policière depuis la publication, sur son compte Instagram, d'une vidéo critiquant le Coran et l'islam en janvier 2020, qui lui a valu des insultes mais aussi des menaces de violences, de viol et de mort. Depuis, Mila défend son droit au blasphème et reste la cible d'attaques. Mi-novembre 2020, elle est victime d'une vague de cyberharcèlement après avoir publié sur le réseau social TikTok une nouvelle vidéo dans laquelle elle s'en prend vertement à ses détracteurs. Depuis début 2020, l'affaire a pris une tournure nationale et a alimenté les débats dans le milieu politique, dans les médias mais aussi dans la socitété, notamment sur les questions d'islamophobie et de liberté d'expression.