Chirurgien soupçonné de pédocriminalité : le nombre de victimes potentielles s'élève à 349, annonce la procureure de Lorient

La procureure de Lorient a expliqué, vendredi, que "229 personnes ont été entendues dont 197 ont déposé plainte" contre Joël Le Scouarnec. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hôpital de Jonzac, en Charente-Maritime, le 15 février 2019. (GOBIN MARIE-LAURE / MAXPPP)

Le nombre de victimes potentielles du chirurgien Joël Le Scouarnec, soupçonné de viols et d'agressions sexuelles sur des patients mineurs durant près de trente ans de carrière, s'élève désormais à 349, a annoncé vendredi 20 décembre Laureline Peyrefitte, procureure de Lorient, lors d'une conférence de presse. "Parmi ces faits, certains sont prescrits", a déclaré la procureure de Lorient, où ce dossier qualifié de "hors normes" est instruit, précisant que "229 personnes ont été entendues dont 197 ont déposé plainte". Le dernier chiffre du nombre de victimes potentielles s'élevait à 250. 

"Après analyse de divers supports informatiques saisis, ce sont près de 300 000 fichiers photographiques, 650 fichiers vidéos, et un nombre considérable d'écrits, répertoriés dans différents fichiers classés par ordre chronologique qui ont été retrouvés et qui ont dû faire l'objet d'une analyse approfondie", a précisé Laureline Peyrefitte.

Chirurgien digestif à la retraite, âgé de 68 ans, Joël Le Scouarnec comparaîtra du 13 au 17 mars prochain devant la cour d'assises de Saintes (Charente-Maritime), pour "viols et agressions sexuelles" sur quatre mineures, après avoir été dénoncé en 2017 par une enfant de 6 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.