Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Grégory : Murielle Bolle face au juge

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Grégory : Murielle Bolle face au juge
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après 24 heures de garde à vue, Murielle Bolle a quitté le commissariat de Saint-Etienne-lès-Remiremont (Vosges) pour le palais de Justice de Dijon (Côte-d'Or) où elle va rencontrer un juge d'instruction.

Selon son avocat, Murielle Bolle a répondu aux questions des enquêteurs. Seulement, 32 ans sont passés depuis les faits. "Souvent, elle dit qu'elle ne se souvient pas, effectivement", affirme Me Jean-Paul Teissonnière, son avocat. "Il y a des problèmes de mémoire qui peuvent exister. Simplement, elle est formelle sur un certain nombre de points essentiels du dossier, et sur lesquels elle n'a pas varié. Ce n'est pas une surprise", explique-t-il.

L'enquête piétine

Murielle Bolle avait accusé en 1984 son beau-frère, Bernard Laroche, avant de se rétracter. 32 ans plus tard, l'enquête semble avancer à tâtons. Il y a quinze jours, ce sont son oncle et sa tante, les époux Jacob, qui ont été mis en examen. Fin mai, dans l'église de Lépanges-sur-Vologne (Vosges), une mystérieuse inscription dans un registre l'affirme : "C'est Bernard Laroche qui a tué Grégory, j'étais avec lui", signé Murielle Bolle. Un nouvel élément que les enquêteurs ne semblent pas prendre au sérieux.

Alors la justice dispose-t-elle de nouveaux indices ? Son avocat en doute. "Le travail fait par ceux qui ont préparé l'interrogatoire est assez désespérant", constate Me Jean-Paul Teissonnière. "Le niveau de l'enquête est très bas". Arrivée en début d'après-midi au palais de Justice de Dijon, Murielle Bolle devrait être entendue dans les prochaines heures par le magistrat instructeur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Grégory

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.