Cagnotte pour le policier de Nanterre : la mère de Nahel porte plainte contre Jean Messiha pour "escroquerie en bande organisée"

L'avocat de la mère de Nahel dénonce des "manœuvres frauduleuses visant à tromper les personnes".
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le polémiste d'extrême-droite Jean Messiha a lancé une cagnotte en ligne pour soutenir la famille du policier auteur du tir sur Nahel. (THOMAS SAMSON / AFP)

La mère de Nahel, mort à Nanterre mardi 27 juin, tué par un policier, porte plainte contre Jean Messiha pour "escroquerie en bande organisée" et "recel de cette infraction", a appris mardi 4 juillet franceinfo, qui a pu consulter la plainte. Jean Messiha a lancé une cagnotte de soutien à la famille du policier auteur du tir qui a tué le jeune Nahel mardi dernier à Nanterre.

>>> Mort de Nahel : on vous explique la polémique autour de la cagnotte en soutien au policier mis en examen, qui a déjà recueilli plus d'un million d'euros

La plainte de la mère de Nahel, portée par son avocat Yassine Bouzrou, vise également toute personne qui sera identifiée par l’enquête comme ayant participé à ces infractions, précise la plainte.

L'avocat dénonce des "manœuvres frauduleuses visant à tromper les personnes" susceptibles de participer à la cagnotte. La plainte souligne notamment que Jean Messiha a révélé les informations du fichier du traitement des antécédents judiciaires de Nahel pour le "criminaliser" et créer un mouvement de soutien au policier ayant tiré. Il a également présenté Nahel "publiquement et mensongèrement comme un multirécidiviste".

Jean Messiha a l'intention de porter plainte à son tour

Joint par franceinfo, le parquet de Paris indique qu'aucune enquête n’a été ouverte à ce stade et précise qu'il va examiner cette plainte, ainsi que les signalements effectués par les députés Mathilde Panot et Arthur Delaporte. La cagnotte en faveur du policier a dépassé 1,5 million d'euros avant sa clôture mardi 4 juillet à minuit.

L'ancien porte-parole d'Éric Zemmour a vivement critiqué sur les réseaux sociaux l'annonce de cette plainte qui n'a, selon lui, "aucun fondement juridique". Jean Messiha se dit victime d'un "système vent debout pour essayer de [le] taire, avec des méthodes d'intimidation totalitaires". Il annonce donc se tourner vers la justice : la plainte de la mère de Nahel "relève d'une récupération honteuse et d'une communication politique diffamatoire et calomnieuse contre laquelle je déposerai plainte", écrit-il sur Twitter. Il invite par ailleurs "les 100 000 donateurs, qui ont été accusés par la famille de Nahel, d'être des escrocs en bandes organisées, à déposer plainte pour diffamation".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.