Cet article date de plus de sept ans.

La boîte noire de l'A320 devrait mettre fin au mystère

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En direct du Bureau d'enquêtes et analyses, au Bourget, Arnaud Boutet fait un point sur l'avancée des analyses de la première boîte noire.

La première boîte noire de l'A320 de Germanwings est arrivée ce mercredi 25 mars au Bureau enquêtes et analyses au Bourget. "Elles est endommagée, c'est-à-dire très abimée dans sa partie extérieure, mais ce n'est pas le plus important nous dit-on. La boîte noire serait en fait exploitable", rapporte Arnaud Boutet avant d'ajouter que "l'opération de récupération des données peut prendre en théorie quelques heures, mais dans la pratique bien souvent plusieurs semaines voire plusieurs mois".

Une conférence de presse prévue à 16h

"Cette boîte noire enregistre les conversations et les sons. Pour les conversations des pilotes, cela peut être assez rapide, en revanche pour tous les sons, que ce soit le bruit d'un bouton, le bruit d'une alarme dans le cockpit, le bruit d'une conversation avec des tierces personnes, voire le bruit d'un moteur qui a des problèmes, là il faut amplifier pour tenter de comprendre, et cela prend beaucoup de temps", détaille le journaliste de France 2.

"Les gens du BEA nous explique qu'ils attentent avec impatience la deuxième boite noire qui analyse les données techniques de l'avion pour comprendre à quoi pourrait correspondre un son suspect par rapport à la trajectoire de cet avion. En attendant, une conférence de presse est prévue ici, cet après-midi à 16h", poursuit Arnaud Boutet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.