Un problème technique responsable du crash de l'A320 ?

Un souci technique pourrait être en cause dans l'accident d'avion qui a fait 150 morts ce mardi 24 mars dans les Alpes. Nicolas Chateauneuf analyse les données de vol au moment du crash.

France 2

Si les raisons de l'accident de l'Airbus A320 dans les Alpes-de-Haute-Provence ce 24 mars restent indéterminées, la chute rapide de l'avion pourrait être due à un problème technique.

"Les vols sont suivis par différentes balises, et ce qui ressort des premières analyses, lorsque je regarde le déroulé du vol, on voit qu'à partir de 10h30, l'avion perd de l'altitude, alors que normalement, à ce moment-là, il se trouve à 38 000 pieds, c'est-à-dire à peu près 10 000 mètres d'altitude, en vitesse de croisière. (…) Entre 10h30 et 10h31, il va perdre jusqu'à 1 500 mètres, et cela continue encore pendant plusieurs minutes jusqu'à 10h35. À partir de là, plus d'informations", détaille Nicolas Chateauneuf sur le plateau du 13h.

Plus d'informations disponibles dans l'avion

Les boîtes noires présentes dans l'A320 vont permettre aux enquêteurs d'en savoir plus sur les conditions de vol avant l'accident, puisqu'elles enregistrent d'un côté tous les paramètres du trajet, ainsi que les conversations et les bruits dans le cockpit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme regarde sur un écran la trajectoire empruntée par l\'Airbus A320 qui s\'est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 24 mars 2015, avec 150 personnes à bord.
Un homme regarde sur un écran la trajectoire empruntée par l'Airbus A320 qui s'est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 24 mars 2015, avec 150 personnes à bord. (MAXPPP)