VIDEO. Collision entre un TER et un car scolaire : "la gravité des blessures rend encore difficile certaines identifications", dit le préfet des Pyrénées-Orientales

Les familles des victimes sont prises en charges par des équipes d'une cellule médico-psychologique. 

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'accident s'est produit vers 16h10, à un passage à niveau au lieu-dit Los Palaus, situé sur la commune de Millas, à 20 kilomètres de Perpignan. Une collision entre un train et un bus scolaire, jeudi 14 décembre, en fin d'après-midi à Millas (Pyrénées-Orientales), a fait au moins quatre morts et 20 blessés. Selon un dernier bilan, 11 d'entre eux se trouvent "en urgence absolue" et 9 "en urgence relative", a déclaré le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Vignes, lors d'une conférence de presse dans la soirée.

"La gravité des blessures rend encore difficile certaines identifications" des victimes, a-t-il déclaré. "Il était indispensable de mettre en place des moyens d'accompagnement psychologique. Cela a été fait grâce à une cellule d'urgence médico-psychologique dépêchée par le Samu." Les médecins et professionnels de cette cellule ont pris en charge "300 personnes environ", a ajouté le préfet.  

Cinq blessés non identifiés

"Cette prise en charge est en cours car un certain nombre d'identifications n'ont pu être opérées", a ajouté Philippe Vignes, précisant que "nous avons pu diriger les familles vers les établissements hospitaliers où les identifications ont été faites."

Cependant, "à l'hôpital de Perpignan où sept élèves ont été dirigés, deux seulement ont été identifiés. Les familles pouvant être concernées ont été dirigées vers cet hôpital pour être pris en charge", a-t-il assuré. 

Le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Vignes, lors d\'une conférence de presse, jeudi 14 décembre 2017. 
Le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Vignes, lors d'une conférence de presse, jeudi 14 décembre 2017.  (RAYMOND ROIG / AFP)