← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Basses

Résumé du premier tour

Le 15 mars 2020, les résidents de Basses se sont rendus aux urnes pour les municipales. Lors du premier tour des élections municipales, 56,09 % des électeurs étaient allés aux urnes. La participation est de ce fait en baisse (-10,58 points) par rapport à 2014, puisqu'elle était à l'époque de 66,67 %. Au niveau départemental (Vienne), on observe que le taux de participation a baissé depuis le scrutin précédent. Il était de 73 %, contre 55,90 % cette année.

Pour obtenir le statut de conseiller municipal, un candidat doit réaliser les résultats qui suivent : plus de la moitié des voix et au moins 25 % des votes des inscrits.

Scores du 1er tour des municipales 2020 : qui est en tête à Basses ?

À Basses (86), la totalité des 11 sièges à remporter a donc déjà été attribuée dès le 1er tour des élections municipales 2020. Ce sont Ludovic Galerne et Philippe Laurent qui, avec 99,32 % des suffrages, sont en première place, au premier tour des élections municipales. Côté scores, avec un score de 98,64 %, Sébastien Defontaine se retrouve en troisième position. Nicole Lecomte (96,62 %), Jeanne Povert (95,94 %), Angélique Paganini (95,27 %), Monique Vivion (95,27 %), Michel Hubert (94,59 %), Jean-Michel Soumillac (94,59 %), Marie-Claire Thibault (92,56 %) et Jean-Louis Marlet (83,78 %), qui ont obtenu un résultat élevé suite à ce tour, se sont garanti un siège au conseil municipal.

Au sein des habitants de ce petit village, 1,32 % ont choisi le vote blanc. Plusieurs bulletins de vote - 1,32 % exactement - étaient, en outre, nuls.

Après avoir été élus, les membres du conseil municipal sont conviés à choisir – parmi eux – le nouveau maire.

Résultats du premier tour - Basses

Abstention : 43.91% Participation : 56.09%

Résultats détaillés du tour 1

  • Ludovic GALERNE, 99.32%



    Ludovic GALERNE

    99.32 %

    147 votes

  • Philippe LAURENT, 99.32%



    Philippe LAURENT

    99.32 %

    147 votes

  • Sébastien DEFONTAINE, 98.64%



    Sébastien DEFONTAINE

    98.64 %

    146 votes

  • Nicole LECOMTE, 96.62%



    Nicole LECOMTE

    96.62 %

    143 votes

  • Jeanne POVERT, 95.94%



    Jeanne POVERT

    95.94 %

    142 votes

  • Angélique PAGANINI, 95.27%



    Angélique PAGANINI

    95.27 %

    141 votes

  • Monique VIVION, 95.27%



    Monique VIVION

    95.27 %

    141 votes

  • Michel HUBERT, 94.59%



    Michel HUBERT

    94.59 %

    140 votes

  • Jean-Michel SOUMILLAC, 94.59%



    Jean-Michel SOUMILLAC

    94.59 %

    140 votes

  • Marie-Claire THIBAULT, 92.56%



    Marie-Claire THIBAULT

    92.56 %

    137 votes

  • Jean-Louis MARLET, 83.78%



    Jean-Louis MARLET

    83.78 %

    124 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 342 habitants
  • 271 inscrits
  • Votants152 inscrits 56.09%
  • Abstentionnistes119 inscrits 43.91%
  • Votes blancs2 inscrits 1.32%

Article à la une des élections

Gérald Darmanin démissionne du Conseil régional des Hauts-de-France et annoncera bientôt sa décision pour Tourcoing, ville dont il est maire

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Basses : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 sont prévues pour renouveler les conseillers municipaux des communes françaises. Il faut noter que le principe du scrutin de liste n'existe pas pour les communes dont le nombre d'habitants est inférieur à 1 000. Les électeurs qui habitent dans ces villes peuvent directement élire leurs candidats, parmi ceux qui ont fait acte de candidature.

Vous êtes curieux de savoir qui est candidat à Basses pour les élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats qui suivent. Monique Vivion est la maire actuelle de Basses. Elle est candidate à sa réélection. Sébastien Defontaine se porte également candidat. Ludovic Galerne, Michel Hubert, Philippe Laurent, Nicole Lecomte, Jean-Louis Marlet, Angélique Paganini, Jeanne Povert, Jean-Michel Soumillac et Marie-Claire Thibault se présentent également aux élections.

Il est important de rappeler que tout candidat a la possibilité d'être élu dès le premier tour s'il remporte une majorité absolue, à la condition d'avoir reçu les voix d'au moins un quart des habitants inscrits sur les listes électorales. S'il y a un second tour, le candidat doit atteindre une majorité relative de façon à pouvoir être élu et décrocher l'un des 11 sièges à pourvoir.

Basses : quels sont les enjeux des Municipales ?

Suite aux élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020, la ville de Basses aura un nouveau conseil municipal. Les ressortissants d'un pays membre de l'Union européenne sont aussi invités à ce suffrage ! Il est nécessaire qu'ils remplissent néanmoins les conditions suivantes : avoir plus de 18 ans, être inscrit sur les listes électorales françaises, et payer ses impôts ou résider dans la commune correspondante.

Élections municipales : quelles étaient les tendances en 2014 ?

Comment se passent les municipales pour les communes de moins de 1000 habitants ? Elles prennent l'aspect d'un scrutin plurinominal avec panachage. Cela veut dire que les électeurs votent pour plusieurs candidats à la fois et peuvent d'ailleurs élire des membres de deux listes différentes.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, ont été élus 11 membres du conseil municipal de la ville de Basses. Pour les administrer, les Bassésiens avaient fait confiance à Jean-Michel Soumillac et Sylvie Lavaud. Jeanne Povert, Monique Vivion, Emmanuel Thibault, Philippe Laurent mais aussi Michel Hubert et Jean-Louis Marlet étaient chargés de les accompagner.
Remarque : seuls 188 citoyens ont participé aux élections, sur une liste de 282 inscrits. Assez peu d'individus sont finalement allés aux urnes. On observe par ailleurs une forte baisse par rapport aux résultats des dernières Municipales, en 2008, où le taux de participation s'élevait à 70,48 %.

La tendance était-elle identique lors des précédentes élections ?

Il n'y a pas eu de vote depuis les élections présidentielles de 2017, mais plusieurs scrutins ont été organisés depuis les dernières Municipales. Au premier tour, les scores à Basses étaient différents de ceux recensés au niveau du pays.
Marine Le Pen (Front national) d'une part, et François Fillon et Emmanuel Macron (Les Républicains et En marche !) d'autre part ont emporté respectivement 29,61 % et 18,93 % des voix. Avec 57,84 % des suffrages, Emmanuel Macron a triomphé pour le deuxième tour à Basses. 80 % (soit 212 votants) : telle était la participation des résidents de Basses au second tour des dernières Présidentielles, tandis qu'ils étaient 79,59 % à faire le déplacement en 2012.
Renaissance (soutenue par La République en Marche) a obtenu un score de 17,97 % à l'issue des élections européennes de 2019. La liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a, quant à elle, emporté 35,16 % des voix.

Quelques informations sur Basses

Ces 15 et 22 mars prochains, les citoyens des petites et grandes villes sont appelés à désigner leurs nouveaux conseillers municipaux. Les résultats lors des dépouillements pourront sans doute être expliqués à l'aide des données socio-économiques de la commune : accès aux soins, écologie, chômage... Quels seront les enjeux de ces élections municipales 2020 ?

Que pourrait-on apprendre sur les habitants de la commune de Basses ?

Basses (Vienne) accueille 323 habitants. La Communauté de Communes du Pays Loudunais réunit Basses avec diverses municipalités avoisinantes, telles que Nueil-sous-Faye, Saires ou également Glénouze. Si 37,56 % de la population ont entre 55 et 64 ans, la majorité des Bassésiens a entre 25 et 54 ans. 1,25 %, c'est la proportion d'immigrés à Basses. Un chiffre peu important.

Quels sont les revenus moyens à Basses ?   

Voici des statistiques sur le marché de l'emploi à Basses. Les Bassésiens sont en majeure partie des professions intermédiaires et ouvriers (68,97 % des habitants). Les travailleurs sont au nombre de 146 et constituent 45,77 % des habitants. Les personnes à la recherche d'un travail forment 8 % des habitants bassésiens. Les hommes sont surreprésentés (plus de la moitié).
Si l'on souhaite comparer les chiffres, le niveau de vie à Basses s'avère similaire à celui de la France. Le revenu fiscal médian des Bassésiens était de 18 684 € durant l'année 2016 alors que le revenu fiscal médian français s'élevait à 20 000 € sur l'année 2014.
Les Bassésiens sont-ils propriétaires ou locataires ? De quel type de bien ? Les chiffres suivants vous renseigneront sur le propos. Les résidents louent plus volontiers les maisons non HLM de 4 pièces (moins de 3 %) ainsi que les maisons HLM de 3 pièces (plus de 2 %). À y voir de plus près, on observe que la préférence des propriétaires se porte à un peu moins du quart sur l'acquisition d'une maison de 6 pièces et à environ 25 % sur une maison de 5 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, cadre... Peut-on parler de qualité de vie lorsque l'on décrit Basses ?

À noter : les infrastructures bassésiennes (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu dans la commune. Il y a 50 enfants de 0 à 15 ans, dans la commune de Basses, on peut constater que, par rapport au nombre total d'habitants, un assez grand nombre de familles y vivent.
Il est important de se renseigner sur les principaux indices de pollution. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on sait que la qualité de l'eau se révèle 100 % conforme tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.