Résultats des élections régionales dans les Hauts-de-France : Xavier Bertrand remporte le second tour avec 52,37% des voix

Xavier Bertrand, ancien poids lourd de LR, en remportant le scrutin dimanche, a désormais les coudées franches pour lancer sur orbite sa campagne pour l'élection présidentielle. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, le 21 juin, à Lille (Nord). (ALEXIS CHRISTIAEN (PIB) / MAXPPP)

Il n'y avait aucun suspense. Le très bon score de Xavier Bertrand au premier tour lui ouvrait un boulevard pour sa réélection à la tête de la région des Hauts-de-France. C'est désormais chose faite. Au soir du second tour des élections régionales, dimanche 27 juin, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy va de nouveau diriger cette région, issue de la fusion de la Picardie et du Nord-Pas-Calais. Xavier Bertrand arrive en tête avec 52,37% des voix, loin devant le candidat du Rassemblement national. Une victoire qui lui assure désormais de pouvoir passer à la prochaine étape : l'élection présidentielle.

>> Résultats des élections régionales : au lendemain du second tour, retrouvez dans notre direct tous les résultats et toutes les analyses

Les résultats du second tour 

Xavier Bertrand conserve donc les Hauts-de-France avec 52,37% des voix dans cette triangulaire. Il devance Sébastien Chenu, le candidat du RN, et ses 25,65% des suffrages. A la tête de la seule union de la gauche et des écologistes de France, l'eurodéputée écologiste Karima Delli arrive troisième, avec 21,98%. 

En 2015, Xavier Bertrand avait obtenu 57,77% des suffrages face à la présidente du Front national, Marine Le Pen (42,23%). 

Que s'est-il passé au premier tour ? 

Au premier tour, Xavier Bertrand avait recueilli 41,42% des voix, devant le RN Sébastien Chenu (24,37%) et l'écologiste Karima Delli (18,97%). Le score réalisé par le lieutenant de Marine Le Pen était bien en deçà des attentes du parti d'extrême droite, que les sondages plaçaient à plus de 30%.

Avec moins de 10% des voix, le représentant de la majorité présidentielle, le secrétaire d'Etat Laurent Pietraszewski, n'avait pas pu se qualifier pour le second tour. Un désaveu cinglant pour LREM qui avait pourtant soutenu son candidat en lui flanquant cinq ministres sur sa liste, dont Eric Dupond-Moretti. Le "monsieur Retraites" du gouvernement, tout comme le médiatique garde des Sceaux, avaient appelé à voter Xavier Bertrand après le premier tour. 

Cet entre-deux-tours a également été marqué par la suspension temporaire de la campagne du président sortant en raison des violentes intempéries qui ont frappé la Picardie. 

Les réactions des candidats 

"Le Rassemblement national a été arrêté (...). Les Hauts-de-France m'ont fait l'honneur de m'accorder de nouveau leur confiance", s'est félicité Xavier Bertrand depuis son QG. "Ce soir, je veux m'adresser directement à cette France que l'on refuse de voir, que l'on refuse d'entendre et qui s'est abstenue", a-t-il déclaré, dans un discours à la tonalité présidentielle et tourné vers 2022. Le candidat de la droite avait fait de sa victoire dans la région une condition à sa candidature pour la présidentielle. Usant d'une anaphore en répétant plusieurs fois la formule "le cri du cœur de la France", le candidat victorieux s'est adressé aux "silencieux", aux "invisibles", aux "oubliés", bien au-delà des Hauts-de-France. "Ce résultat me donne la force d'aller à la rencontre de tous les Français", a-t-il lancé. 

Elections régionales et départementales : "la politique n'est pas morte", juge Xavier Bertrand

Sur BFMTV, le candidat du RN Sébastien Chenu a invité Xavier Betrand à "rester humble et à ne pas fanfaronner". "J'ai envie de lui dire 'il y a des moments dans la vie où tout semble réussir, rassurez-vous, ça passe'", a-t-il ironisé, citant l'écrivain Jules Renard.

"Nous avons su nous parler, construire, porter les mêmes valeurs avec un cap, des propositions concrètes pour améliorer la vie des gens pour le climat et pour l'emploi", a pour sa part réagi l'écologiste Karima Delli, arrivée en troisième position. "La grande nouvelle de ce soir : les écologistes et la gauche sont de retour au conseil régional après six ans d'absence et vous verrez, cela va faire la différence", déclare-t-elle devant ses supporters, dans un discours relayé par France Bleu Picardie

Et maintenant ? 

Le nouveau conseil régional va se réunir le 2 juillet pour élire officiellement Xavier Bertrand à la tête des Hauts-de-France. Mais, comme annoncé, l'intéressé ne se contentera pas de sa région. Il va pouvoir se consacrer à la préparation de sa campagne pour la présidentielle avec un objectif : convaincre Les Républicains de se ranger derrière lui, sans passer par la case primaire, qu'il rejette. Les planètes semblent plutôt s'aligner sur ce dernier point : les sondages le placent en bonne position devant les autres leaders de droite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.