Résultats des élections régionales dans le Grand Est : Jean Rottner place la droite en tête avec 31,15%

Le président sortant de la région, Jean Rottner, parvient à remporter le premier tour, dimanche 20 juin, et arrive largement en tête devant le Rassemblement national.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean Rottner, le président du conseil régional du Grand Est, le 29 juin 2020 à Mulhouse (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)

La région Grand Est, bastion de la droite, est bien partie pour rester entre les mains des Républicains. Le candidat LR Jean Rottner est arrivé en tête des suffrages des élections régionales, dimanche 20 juin, avec 31,15% des voix. Le scrutin est marqué par un très fort taux d'abstention de 70,8%, un record national. Le candidat du Rassemblement national, Laurent Jacobelli, se classe deuxième avec 21,12% des suffrages.

>> Au lendemain du premier tour, découvrez les derniers chiffres, les analyses et les commentaires

Les résultats du 1er tour

Jean Rottner, candidat LR de 54 ans, est donc arrivé en tête de ce premier tour avec 31,15% des voix. L'actuel président du conseil régional est suivi par Laurent Jacobelli (RN) avec 21,12% des suffrages exprimés. La candidate écologiste, Eliane Romani (EELV-PCF-PS), est quant à elle troisième avec 14,60% des voix. 

>> Découvrez les résultats en détail de l'ensemble du scrutin régional dans le Grand Est

On retrouve ensuite la ministre déléguée à l'Insertion, Brigitte Klinkert (LREM-MoDem-Agir), avec 10,77% des suffrages. Elle se maintient donc tout juste au second tour. A gauche, l'autre liste menée par l'ancienne ministre Aurélie Filippetti (Place Publique, Génération.s, LFI) est éliminée du second tour, tout comme celle de Florian Philippot (Les Patriotes), ancien vice-président du Front national. Ils ont respectivement reccueilli 8,64 et 6,95% des suffrages.

Les réactions 

"En étant la région où la participation est la plus faible de France, elle montre le rejet de nos concitoyens pour ce 'machin administratif' coûteux", a critiqué Laurent Jacobelli, y voyant "l'échec le plus marquant de Jean Rottner""C'est la démocratie qui est en danger", s'est alarmée de son côté Eliane Romani.

Florian Philippot, le candidat des Patriotes et ancien vice-président du Front National, a lui tenu à féliciter dans un tweet ses électeurs, en comparant son score avec celui des élections européennes. "Bravo aux militants ! Certains s'effondrent, nous nous montons très fort", s'enthousiasme-t-il. 

Et maintenant ?

L'attitude de Jean Rottner (LR) va être scrutée de près après ce premier tour. L'ancien médecin urgentiste a été critiqué par une partie de la droite locale pour sa proximité avec La République en marche. Nadine Morano, l'une des figures locales des Républicains, a notamment annoncé qu'elle ne voterait pas pour lui en raison de sa ligne politique jugée trop proche de la majorité présidentielle. Va-t-il pour autant s'allier avec la liste de Brigitte Klinkert (LREM) pour s'assurer de la victoire ? Le suspense prendra fin mardi 22 juin à 18 heures, au moment de la date limite du dépôt des listes du second tour.

Si jamais les deux têtes de listes ne fusionnent pas, la droite risque d'être en danger, selon le sondage Ipsos publié par France 3 le 9 juin. En cas de quadrangulaire, Laurent Jacobelli (RN) obtiendrait alors 32% des voix, devant Jean Rottner (LR), mesuré à 29%. La liste de gauche menée par Eliane Romani (EELV-PS-PCF) serait à 20%, tandis que la majorité présidentielle obtiendrait 19%. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.