Report des élections régionales : le Conseil scientifique demande aux autorités politiques de trancher

Le collège d'experts émet des préconisations concernant la tenue de ces élections en juin prochain.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une personne vote lors du second tour des élections municipales françaises à Marseille, le 28 juin 2020. Photo d'illustration. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Le Conseil scientifique ne se prononce pas sur un éventuel report des élections régionales et départementales. Dans son avis remis au gouvernement lundi 29 mars, que franceinfo a pu consulter, le conseil d'experts remet la décision entre les mains des autorités politiques et émet des préconisations pour une éventuelle tenue de ces élections, prévues les 13 et 20 juin prochains. "Il n’appartient pas au Conseil scientifique de se prononcer sur ces choix, qui sont de nature politique", insiste-t-il.

>> Covid-19 : plus de 7 Français sur 10 approuveraient un report des élections régionales et départementales, selon notre sondage

Le Conseil scientifique évoque le fait que "même si la mise en œuvre de la campagne de vaccination laisse envisager une forte réduction des risques, elle ne lève pas toutes les incertitudes, qui restent grandes s’agissant de périodes éloignées", l'empêchant ainsi de trancher.

En cas de maintien du scrutin au mois de juin, il explique qu'"une campagne électorale est de nature à multiplier les contacts sociaux voire physiques. La campagne électorale peut exposer les personnes qui y participent à des risques renouvelés dans des conditions difficiles à sécuriser d’un point de vue sanitaire", et ce fait, "il importe d’encourager au maximum l’usage de moyens dématérialisés lors de la campagne électorale. Dans ce cadre, il est recommandé que les candidats aient recours à la vaccination dans le cadre général de la stratégie vaccinale."

Solliciter des personnes vaccinées pour tenir les bureaux de vote

Concernant l’organisation des bureaux de votes, le Conseil scientifique explique que "contrairement aux scrutins antérieurs ayant eu lieu en période épidémique, pour lesquels il était recommandé de solliciter des personnes jeunes en vue des opérations électorales dans les bureaux de vote, il est désormais recommandé de solliciter des personnes vaccinées, c’est-à-dire des personnes plus âgées du fait des priorités de vaccination." Il évoque également la possibilté de voter à l'extérieur, en fonction des conditions météorologiques.

Par ailleurs, le Conseil scientifique s'est penché sur un éventuel report des élections en septembre en notant que "les risques de contamination seraient sensiblement moindres qu’au cours du mois de juin en raison d’un niveau prévisible de vaccination nettement plus élevé."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.