Covid-19 : plus de 7 Français sur 10 approuveraient un report des élections régionales et départementales, selon notre sondage

69% des Français ne pensent pas qu'un report des élections régionales pénaliserait les concurrents d'Emmanuel Macron.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un bureau de vote à Lille (Nord) lors de l'élection municipale le 28 juin 2020 (FRANCOIS CORTADE / FRANCE BLEU NORD / RADIO FRANCE)

71% des Français approuveraient un report des élections régionales et départementales pour des raisons sanitaires, indique un sondage Odoxa Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 25 mars. Le Conseil scientifique rendra dimanche 28 mars son rapport concernant la tenue des élections régionales et départementales les 13 et 20 juin, indique Matignon à franceinfo. Cet avis, remis au Premier ministre, sera dévoilé dans les jours qui suivront, une fois les élus informés.

Le soutien à la fronde des élus contre un éventuel report des élections régionales est timide. 51% des Français sont d'accord avec eux. À l'inverse, 47% les désapprouvent. Dans une tribune publiée par Le Figaro, dimanche 21 mars, dix présidents de régions se sont opposés à un nouveau report du scrutin en raison de l'épidémie de Covid-19. Ce n'est pas au Conseil scientifique de "confiner la démocratie", disent-ils.

Les Français ne comptent cependant pas bouder les urnes

Parmi les signataires de cette tribune figure le président de la région Hauts-de-France. Xavier Bertrand est candidat à sa réélection, mais aussi à la prochaine présidentielle. 69% des Français ne pensent pas qu'un report des élections régionales pénaliserait les concurrents, comme lui, d'Emmanuel Macron.

Si les régionales se tiennent bien en juin, les Français ne bouderont pas les urnes. L'indicateur de participation laisse même espérer un regain par rapport aux dernières régionales, en 2015. À l'époque, le taux de participation avait atteint 50%. Selon l'institut Odoxa, 59% des Français envisagent à ce jour de voter à cette élection.

Le gouvernement veut s'en remettre au Conseil scientifique

L'avis du Conseil scientifique doit éclairer le gouvernement "sur l'état de l'épidémie de Covid-19, sur les risques sanitaires à prendre en compte et sur les adaptations nécessaires à la tenue des scrutins et des campagnes électorales les précédant", selon la loi qui a permis un premier report des régionales et des départementales. Le Premier ministre, Jean Castex, a déjà indiqué qu'il s'en remettrait "strictement à l'avis du Conseil scientifique" quant à la possibilité ou non de tenir les élections en juin.

Cette enquête Odoxa Backbone Consulting pour franceinfo et le Figaro a été réalisée auprès d'un échantillon de 1005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par internet les 24 et 25 mars 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.