Elections régionales : qui sont les Français qui se sont abstenus au premier tour ?

Quelque 44,6 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes, dimanchen, pour le premier tour des élections régionales. La moitié d'entre eux s'est abstenue, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria. Francetv info dresse leur profil.

Un bureau de vote à Lille (Nord) le 29 mars 2015.
Un bureau de vote à Lille (Nord) le 29 mars 2015. (CITIZENSIDE / THIERRY THOREL / AFP)

Un électeur sur deux n'est pas allé voter, dimanche 6 décembre, pour le premier tour des élections régionales. Qui sont ces Français qui ont boudé les urnes ? Francetv info donne des éléments sur leur profil, à partir des données recueillies avant le premier tour, par l'institut de sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions (PDF).

>> Régionales 2015 : découvrez les résultats dans votre commune

Les 18-34 ans 

Alors que les personnes âgées de 60 ans et plus se sont fortement mobilisées, avec 67% de votants et 33% d'abstentionnistes, les jeunes électeurs, ont, eux, clairement boudé les urnes. Ainsi, 65% des 18-24 ans se sont abstenus. Dans la tranche d'âge suivante, les 25-34 ans, l'abstention est même un peu plus forte : 66%. Enfin, chez les 35-59 ans, elle est de 52%.

Les ouvriers et employés

Si on regarde du côté des catégories socio-professionnelles, il y a aussi de fortes disparités. Le taux d'abstention est le plus fort chez les ouvriers (61%), les employés (58%) et les professions intermédiaires (55%). L'abstention chez les cadres supérieurs (52%), les agriculteurs, artisans et chefs d'entreprise (51%) correspond à la tendance nationale. En revanche, chez les retraités, l'abstention est faible (33%). Un résultat logique au regard des taux d'abstention et de participation en fonction de l'âge.

Les électeurs de gauche

Un fort taux d'abstention est aussi enregistré parmi les électeurs qui se disent proches du parti Europe Ecologie-Les Verts (56%). Or, il s'agit d'électeurs qui habituellement se rendent aux urnes. Ceux qui se disent proches du Front de gauche et du Parti socialiste se sont abstenus à 45%.

Ainsi, le taux d'abstention chez les inscrits qui se disent proches de la gauche atteint 47%. Alors qu'il n'est que de 43% à droite et de 44% chez les électeurs qui se sentent proches du Front national. Enfin, les Français qui ne se disent proches d'aucun parti sont 69% à ne pas avoir voté dimanche. Mais l'abstention chez les électeurs qui n'ont aucune affinité politique est plus traditionnelle.

Sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, réalisé sur internet (à l'exception de la Corse où il a été réalisé par téléphone), du 29 novembre au 2 décembre 2015, auprès de 8 053 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française inscrite sur les listes électorales. 600 personnes ont été interrogées pour chacune des 13 régions (800 en Ile-de-France). Les résultats nationaux tiennent compte du poids démographique de chaque région. Méthode des quotas.