Présidentielle 2022 : ces parrainages que l’on s’arrache

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : Ces parrainages que l’on s’arrache
Franceinfo
Article rédigé par
C.Motte, D.Karcher-Mourgues, J-J.Buty, V.Bouffartigue, J-M.Mier, M.Cayot, C.Brunet, S.Lacombe, J.Jonas - franceinfo
France Télévisions

Les candidats à l’élection présidentielle n’ont plus que cinq mois pour réunir les parrainages nécessaires. 

C'est une bataille discrète qui se joue en coulisses pour obtenir les 500 parrainages pour la présidentielle de 2022. Les prétendants à la droite de la droite se bousculent sur la ligne de départ : Nicolas Dupont-Aignan, Éric Zemmour, Florian Philippot, François Asselineau et Marine Le Pen. En Lorraine, Dominique Bilde, députée européenne Rassemblement national, sillonne le territoire depuis plusieurs semaines à la recherche de signatures. De moins en moins de maires acceptent de donner leur parrainage.  

Les maires des petites communes sont courtisés 

En région parisienne, les équipes d'Éric Zemmour, toujours pas candidat, contactent les élus par téléphone. Florian Philippot, lui, cible un maximum d'élus en envoyant par voie postale une demande de parrainage à toutes les communes de moins de 10 000 habitants. Michel Lepoivre, maire RN d'un village de l'Orne, est très courtisé. Il attend fin décembre pour se décider. L'élu soutiendra celui ou celle qui fera des petites communes sa priorité. Les candidats ont jusqu'au 4 mars pour rassembler les 500 signatures. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.