Infographies Présidentielle 2022 : quels ont été les candidats les plus dépensiers au regard du nombre de voix obtenues ?

Emmanuel Macron est celui qui a dépensé le plus durant la campagne. Jean Lassalle, lui, a réalisé les meilleurs résultats avec un budget limité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les professions de foi des candidats à l'élection présidentielle de 2022 avec des cartes d'électeurs, le 10 avril 2022. (STEPHANE FERRER / HANS LUCAS / AFP)

Le candidat qui entre à l'Elysée est-il celui qui a le plus dépensé durant sa campagne ? Au regard des comptes de campagne de l'élection présidentielle de 2022 publiés mardi 19 juillet au Journal officiel (PDF), avoir les poches trouées ne suffit pas à s'assurer la victoire. Franceinfo s'est penché sur les comptes des candidats, tels qu'ils ont été transmis à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. Cette dernière devra ensuite les valider d'ici à la fin de l'année.

Au total, les 12 prétendants à l'Elysée ont dépensé quelque 83,5 millions d'euros avant le premier tour. Mais ces dépenses ne sont pas également réparties entre eux. Pourtant critiqué pour être entré en campagne tardivement, Emmanuel Macron est celui qui a eu le budget de campagne le plus élevé (16,7 millions d'euros), devant Valérie Pécresse (14,3 millions d'euros) et Jean-Luc Mélenchon (13,7 millions d'euros). Un sacré poids pour la candidate Les Républicains, qui avait dû lancer un appel aux dons pour éponger le coût de son échec électoral – la présidente de la région Ile-de-France n'avait pas réussi à atteindre les 5% (elle a obtenu 4,79% des voix), un seuil qui assure le remboursement de ses frais de campagne par l'Etat.

A l'inverse, Jean Lassalle (813 060 euros), Philippe Poutou (819 686), Nicolas Dupont-Aignan (871 410) et Nathalie Arthaud (891 098) sont ceux qui ont dépensé le moins d'argent, avec des montants très proches, compris entre 800 000 et 900 000 euros. Ce qui est loin d'être un hasard : les candidats n'atteignant pas la barre des 5% des suffrages se voient tout de même remboursés de 800 000 euros.

Même s'il faut inclure dans les dépenses d'Emmanuel Macron les frais liés à la campagne de l'entre-deux-tours, le président sortant a donc dépensé 20 fois plus que son concurrent le plus économe.

La très chère campagne de Valérie Pécresse

Mais ces sommes d'argent ont-elles atteint leur but ? Jean Lassalle, Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen sont ceux qui ont dépensé le plus utilement leur budget, au regard du nombre de voix obtenues. Pour chaque bulletin à son nom, l'ancien député des Pyrénées-Atlantiques n'a dépensé que 0,74 euro, son concurrent souverainiste 1,20 euro et la candidate d'extrême droite, arrivée au second tour, 1,41 euro. On note d'ailleurs que son concurrent du second tour, Emmanuel Macron, ne s'en tire pas si mal de ce point de vue : s'il est celui qui a dépensé le plus d'argent, le "coût" de chacune de ses voix revient à 1,71 euro.

A l'inverse, Valérie Pécresse, Anne Hidalgo et Fabien Roussel ont "payé" cher les suffrages obtenus. La candidate des Républicains a dépensé 8,53 euros par voix obtenue, soit onze fois plus que Jean Lassalle. Les voix de la candidate socialiste lui sont revenues à 6,07 euros et celles du leader du Parti communiste français à 5,01 euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.