CARTE. Présidentielle : la carte de France de l'abstention au second tour

Avec plus de 25%, l'abstention a atteint un niveau record pour un second tour d'élection présidentielle. Il faut remonter à 1969 pour trouver un si faible taux de participation.

L'ABSTENTION (EN % DES INSCRITS)
  • 0
  • 100

Emmanuel Macron a largement remporté le second tour de l'élection présidentielle, dimanche 7 mai, avec environ 66% des voix, contre 34% pour Marine Le Pen. Mais cette élection a surtout été marquée par une forte abstention. Avec plus de 25% d'abstentionnistes, il faut remonter à 1969 pour trouver un si faible taux de participation lors d'un second tour d'une présidentielle. A l'époque, le duel entre le gaulliste Georges Pompidou et le centriste Alain Poher n'avait pas passionné les foules.

Une abstention diffuse sur tout le territoire

"Dans cette carte de l'abstention, on voit que les DOM-TOM et la Corse se distinguent mais, pour le reste, l'abstention est un peu disséminée sur tout le territoire", analyse Anne Muxel, directrice de recherche au Cevipof (CNRS, Sciences Po) et spécialiste du comportement électoral. "On a le sentiment que cette abstention diffuse a fini par toucher divers électorats : des fillonistes, des mélenchonistes ou même des déçus de Marine Le Pen."

Selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, 17% des électeurs de François Fillon au premier tour se sont abstenus et 24% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Toujours selon cette enquête, les personnes qui se déclarent sympathisantes Front national se sont abstenues à hauteur de 18%.