Présidentielle : Marine Le Pen veut interdire les langues étrangères dans la publicité

La candidate du Rassemblement national entend interdire définitivement l'écriture inclusive à l'école, l'université et les administrations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La candidate RN à la présidentielle, Marine Le Pen, le 11 février 2022. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

"Rétablir systématiquement l'usage exclusif et irremplaçable du français dans tous les usages qui fondent et forment notre civilisation." La candidate du Rassemblement national à la présidentielle, Marine Le Pen, s'est engagée mardi 15 février, si elle est élue, à "un grand plan d'urgence" pour "sauver" la langue française.

"L'usage des langues étrangères dans la publicité et la communication en France sera tout simplement interdit sauf très rares exceptions", a assuré Marine Le Pen après une visite extérieure du chantier de la Cité internationale de la langue française à Villers-Cotterêts, dans l'Aisne. Elle a également rappelé qu'elle interdirait "définitivement l'écriture inclusive à l'école, à l'université, dans les administrations".

Les hauts fonctionnaires "recevront comme consignes strictes d'utiliser et de défendre l'usage du français". La candidate RN a également promis qu'elle soutiendrait "la création d'une union francophone dans la continuité de l'actuelle organisation internationale de la francophonie". La France "fait face à une double submersion culturelle et linguistique, l'hégémonie anglo-saxonne (...) et la submersion des cultures importées en bloc sur le territoire", affirme-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.