VIDEO. Municipales : le FN "n'apportera rien", assure Le Roux

Le chef de file des députés socialistes dénonce "une banalisation" des idées du Front national et "une forme même de complaisance" de l'UMP à l'égard de l'extrême droite.

Cette vidéo n'est plus disponible

Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, promet des larmes aux habitants des municipalités qui seront dirigées par le Front national après les élections municipales. "Le Front national n'apportera rien à aucun Français dans aucune ville", a-t-il lancé, lundi 24 mars, sur i-Télé.

Suivez toute l'actualité des municipales en direct

Face au FN, l'UMP "devrait avoir un sursaut"

"La gestion des villes Front national (...) a déjà eu lieu et elle a déjà été remise en cause le plus tôt possible par les électeurs qui se sont dits : 'Non, ce n'est pas possible qu'on vive comme ça'", a lâché le président du groupe PS à l'Assemblée.

"Partout où nous devrons éviter l'élection d'un maire Front national, nous mènerons une stratégie locale pour le faire", a assuré le député de Seine-Saint-Denis, n'excluant pas des désistements de candidats PS.

Pour autant, il a dénoncé "une banalisation" des idées du FN et "une forme de complaisance" de l'UMP à l'égard de l'extrême droite. "Quand la droite aligne un certain nombre de ses propos sur ceux du Front national, elle est souvent doublée", a relevé Bruno Le Roux qui en a conclu que l'UMP "devrait avoir un sursaut" et donc adopter la stratégie du "front républicain".

Le président du groupe PS à l\'Assemblée Bruno Le Roux, le 30 avril 2013 à Paris.
Le président du groupe PS à l'Assemblée Bruno Le Roux, le 30 avril 2013 à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)