VIDEO. Pour NKM, l'accord PS-EELV à Paris est "de la tambouille politique"

La candidate UMP, arrivée en tête au premier tour des municipales, brocarde l'accord passé entre le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts pour le second tour.

FRANCE 2

"Les socialistes et les Verts ne sont d'accord sur rien. Il y a une semaine encore, ils se déchiraient sur leur bilan." Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris arrivée en tête au premier tour des municipales, brocarde l'accord passé entre le Parti socialiste et les écologistes pour le second tour des municipales à Paris afin de renforcer les chances de la tête de liste PS Anne Hidalgo.

"On s'arrange dans une espèce de petit entre-soi"

NKM a repris lundi 24 mars sa campagne auprès des Parisiens en compagnie de la candidate de sa liste dans le 9e arrondissement, Delphine Bürkli. "Des débats entre eux, et quand je dis des débats, des critiques, et même des noms d'oiseaux, et finalement, quelques jours après, un accord pour des postes", assène la candidate de l'opposition.

"L'écologie à Paris, c'est comme l'écologie au gouvernement, on échange des postes, on s'arrange dans une espèce de petit entre-soi du milieu politique, c'est de la tambouille politique, mais sur le fond, sur les convictions, sur l'action, rien", dit-elle.

Nathalie Kosciusko-Morizet dans le métro parisien le 23 mars 2014
Nathalie Kosciusko-Morizet dans le métro parisien le 23 mars 2014 (ROMUALD MEIGNEUX / SIPA / AFP)