Municipales : le PS et EELV se mettent d'accord avant le second tour à Paris

En cas de victoire d'Anne Hidalgo, Europe Ecologie-Les Verts obtiendrait 18 sièges au Conseil de Paris, a annoncé le chef de file écologiste Christophe Najdovski.

Le chef de file d\'EELV à Paris, Christophe Najdovski, après le premier tour des municipales, le 23 mars 2014. 
Le chef de file d'EELV à Paris, Christophe Najdovski, après le premier tour des municipales, le 23 mars 2014.  (ALAIN JOCARD / AFP)

Les Verts et le PS sont tombés d'accord à Paris, lundi 24 mars, au lendemain du premier tour des élections municipales. En cas de victoire de la socialiste Anne Hidalgo, Europe Ecologie-Les Verts obtiendrait 18 sièges au Conseil de Paris, a annoncé le chef de file écologiste Christophe Najdovski. C'est deux fois plus qu'actuellement. Grâce à la fusion des listes, ils décrocheraient aussi quatre postes d'adjoint sur la vingtaine disponible.

 


"Je suis satisfait de voir que l'écologie est de retour à Paris et qu'elle est présente dans les projets que je vais porter avec Anne Hidalgo au second tour"
, a commenté Christophe Najdovski. Il a conduit pour les Verts les négociations en position de force, puisque ces derniers ont frôlé les 9% au premier tour et que le PS est légèrement devancé par l'UMP menée par Nathalie Kosciusko-Morizet.

L'accord prévoit en outre d'intégrer plusieurs propositions des Verts au programme porté par Anne Hidalgo, dont l'application automatique de mesures d'urgence en cas de pic de pollution (gratuité des transports, circulation alternée). La mise en place d'un dispositif de transports en commun en site propre sur les quais de Seine sera également étudiée.