Municipales : François Bayrou remporte l'élection à Pau avec 62,95% des voix

Après deux échecs en 1989 et 2008, le candidat centriste a remporté le second tour des municipales, devançant son adversaire socialiste David Habib, qui récolte 37,05% des voix.

François Bayrou, vainqueur de l\'élection municipale à Pau le 30 mars 2014, photographié ici à l\'issue du premier tour le 23 mars.
François Bayrou, vainqueur de l'élection municipale à Pau le 30 mars 2014, photographié ici à l'issue du premier tour le 23 mars. ( MAXPPP)

C'en est fini du désamour entre Pau et François Bayrou. La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a fini par céder au président du MoDem, qui a remporté le deuxième tour de l'élection municipale, dimanche 30 mars. Le candidat centriste s'est adjugé 62,95% des voix. Son adversaire, le socialiste David Habib, ne recueille que 37,04% des suffrages. La perte de Pau, dirigée par un maire PS depuis 43 ans, est un coup dur pour le Parti socialiste et le signe d'un retour en grâce pour le candidat de centre-droit.

> En direct : les résultats définitifs des municipales

Mais pour Francois Bayrou, cette élection représente plus qu'un duel politique remporté ou qu'une conquête électorale. C'est une double revanche. D'abord parce que le natif de la région accède pour la première fois à ce poste de maire que les Palois lui ont déjà refusé à deux reprises, en 1989 et en 2008. Lors des législatives de juin 2012, il avait également été battu, dans la circonscription de Pau, par la candidate socialiste Nathalie Chabanel, perdant ainsi son statut de parlementaire. Cette fois, sa victoire aux municipales le réconcilie avec une ville où il n'avait occupé jusque-là que le poste de conseiller municipal d'opposition. Le leader centriste a ainsi qualifié cette victoire de moment "très émouvant et très engageant" et d'"évènement dans une vie d'homme".

Vers un retour en grâce national ?

Sa seconde revanche est nationale. Marginalisé par son choix de voter pour François Hollande au deuxième tour de la présidentielle 2012, il avait disparu des écrans radars nationaux. Mais en devenant maire d'une ville de premier plan, il se repositionne sur l'échiquier hexagonal. L'alliance MoDem-UDI, mais surtout le soutien apporté par Alain Juppé lors de sa campagne, ont fait naître l'idée d'un tandem composé du maire UMP de Bordeaux et du maire centriste de Pau pour l'Elysée et Matignon en 2017.

Mais un retour du Béarnais sur la scène nationale reste incertain tant les Palois lui ont longtemps reproché son absence et sa préférence pour les plateaux télévisés parisiens. Maintenant que le mariage avec Pau est prononcé, pas sûr que le nouveau maire ait des envies d'infidélité.

> Tous les résultats de l'élection municipale à Pau