Cet article date de plus de sept ans.

Départementales : les petits partis ont leur mot à dire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Avec l'engouement médiatique autour du trio PS-UMP-FN, les petits partis peinent à communiquer avec les électeurs pour ce scrutin départemental du 22 et 29 mars. France 3 leur donne la parole.

Alors que la campagne agressive du Parti socialiste, de l'UMP et du Front National fait beaucoup parler d'elle dans les médias pour ces élections départementales, les petits partis ont des difficultés à faire connaître leurs objectifs pour ce scrutin du 22 et 29 mars.

Quelles oppositions, quelles alliances ?

France 3 a ainsi interrogé Nathalie Arthaud de Lutte Ouvrière, Roger-Gérard Schwartzenberg du Parti Radical de Gauche, Joseph Boussion du parti Nouvelle Donne, ou encore Olivier Besancenot du Nouveau Parti Anticapitaliste, des partis plus ou moins bien identifiés par les électeurs, pour déterminer leurs objectifs et ambitions, et leurs éventuelles alliances pour ces élections départementales qui doivent déterminer qui seront les quelques 4 108 conseillers départementaux répartis sur le territoire français.
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.